Les ateliers d'écriture : une expérience sociale diversifiée

par Nadia Abid

Thèse de doctorat en Sciences de l’éducation

Sous la direction de Hélène Bézille-Lesquoy.

Soutenue le 06-01-2016

à Paris Est , dans le cadre de Ecole doctorale Cultures et Sociétés (Créteil ; 2015-....) , en partenariat avec Laboratoire interdisciplinaire de recherche sur les transformations des pratiques éducatives et des pratiques sociales (Créteil) (laboratoire) et de Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche sur les Transformations des pratiques Éducatives et des pratiques Sociales (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Louis Le Grand.

Le jury était composé de Francis Lebon.

Les rapporteurs étaient Martine Lani-Bayle.


  • Résumé

    La présente thèse porte sur les ateliers d'écriture issus du « marché libre » (par opposition au marché institutionnel). Elle se propose d'étudier d'une part, les processus d'engagement à l'œuvre chez les participants au sein de deux ateliers d'écriture à Bordeaux, l'un ayant une visée plus spécifiquement d'insertion, et d'autre part, les processus de non engagement chez des personnes qui ne participent pas à l'un de ces ateliers. Pourquoi s'engage-t-on ou pas dans un atelier d‟écriture ? Les variables sociodémographiques sont-elles les seules à l'œuvre dans ces processus ? Comment ces processus d'engagement ou de non engagement se sont-ils mis en place chez le sujet? Que recouvre écrire dans ce contexte ?L'enjeu de cette recherche est donc de saisir dans leur singularité les raisons qui sont à l‟origine de ces processus en essayant de les comprendre à partir de 22 entretiens semi-directifs et en s'appuyant, entre autres, sur les travaux de Lahire, de Charlot, de Barré-de Miniac, de Dubet et de Mezirow. Ce travail est le résultat d‟une enquête à dominante qualitative menée entre 2010 et 2015. L'approche pluridisciplinaire convoque les sciences de l‟éducation, la sociologie et l‟anthropologie et inscrit la thèse dans le champ de la sociologie de l‟éducation. Pour mener à bien cette recherche, j'ai adopté un regard comparatif entre des participants et des non participants aux origines sociales variées (niveau scolaire, situation professionnelle, CSP des parents, pratiques d‟écriture,…). Après une analyse complexe, par une approche de ces enquêtés, de leurs diverses raisons d‟engagement ou de non engagement et à la lumière des variables sociodémographiques, cette étude amène à relativiser l'impact de ces variables sur ces processus et donne à voir quatre configurations avec des logiques d‟actions multiples : les « contourneurs », les « créatifs », les « conformistes » et les « rêveurs ». Ces configurations sont venues éclairer de manière explicite, la genèse de ces processus d‟engagement ou de non engagement dans un atelier d‟écriture. En outre, elles interrogent en filigrane, ce que l‟expression « atelier d‟écriture » représente pour ces enquêtés.Par ailleurs, de nombreux travaux sont unanimes pour présenter l‟atelier d‟écriture comme un dispositif capable d‟amener l'individu non seulement à oser écrire, mais aussi à mieux écrire. Cette recherche n‟échappe pas à ce postulat et va au-delà en examinant quatre parcours de participants, elle montre la manière dont ces derniers ont transformé profondément leurs schèmes de perception à l‟issue de cet atelier d‟écriture.

  • Titre traduit

    The writing workshop : a diverse social experience


  • Résumé

    This research comes out as the result of an inquiry (based mostly on quality rather than on quantity criteria) and which I carried out from 2012 to 2015 in two different creative writing work groups in Bordeaux. My work relies on 22 semi-open interviews: I strove to understand how and why each interviewee developed or didn't develop some commitment process to the creative writing work activity. In that perspective I took on a comparative look at the people who joined in the creative writing work group and those who didn't. They all had different backgrounds –either by their school career paths, or their professional occupations or their parents' socio-economic categories or their writing habits –. Thanks to a new topic approach, the analysis of the interview data has led me to lighten up about the importance and impact of the socio demographic variables and allowed to put the interviewees down to four configuration types: the “Bypassers”, the “Creatives”, the Conformists and the Dreamers. Those configurations explicitly shed a new light on the commitment process or non-commitment to a creative writing work group process. Key words : creative writing work group, relation to writing practice, commitment, writing


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.