La relation anglo-hachémite (1914-1958) : une romance anglo-arabe

par Myriam Yakoubi

Thèse de doctorat en Langues, littératures et civilisations des pays anglophones

Sous la direction de Ann Thomson et de Henry Laurens.

Le président du jury était Richard Davis.

Le jury était composé de Ann Thomson, Henry Laurens, Eugene L. Rogan.

Les rapporteurs étaient Gilles Teulié.


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet la relation entre les Britanniques et les Hachémites depuis la Première Guerre mondiale, lorsque par la Révolte arabe, la famille du Chérif de La Mecque scelle son alliance avec la Grande-Bretagne, jusqu'à la révolution irakienne de 1958 qui renverse la monarchie hachémite dans ce pays. La relation anglo-hachémite est la coopération d'une puissance impériale avec une dynastie locale dont les membres sont cooptés par les Britanniques pour créer des régimes arabes favorables aux intérêts britanniques. Nous en proposons cependant une lecture originale en analysant l'influence des représentations culturelles sur la manière dont les Britanniques choisissent les Hachémites comme alliés puis coopèrent avec eux pendant plusieurs décennies. Les Hachémites correspondent aux critères raciaux et culturels qui fondent la vision britannique de ce qu'est l'identité arabe, en plus de jouir d'une légitimité religieuse grâce à leur ascendance et leur statut. En nous appuyant aussi bien sur les archives privées des responsables britanniques en poste auprès des Hachémites que sur les archives du gouvernement britannique, nous rendons compte de l'évolution du discours culturel des Britanniques sur les Hachémites en fonction du contexte politique. Les Britanniques jugent en effet la capacité de leurs alliés à incarner l'identité des pays qu'ils gouvernent tout en préservant les intérêts britanniques, et ce jusqu'au milieu des années 1950. Cette thèse entend ainsi illustrer le poids des représentations culturelles sur la manière dont les Britanniques choisissent et coopèrent avec les élites locales au sein de l'empire.

  • Titre traduit

    The relationship between the British and the Hashemites (1914-1958) : an Anglo-Arab romance


  • Résumé

    The object of this thesis is the relationship between the British and the Hashemites from the First World War, when the Arab revolt signaled the alliance between the sharif of Mecca's family and Great-Britain, to the 1958 Iraqi revolution which toppled the country's Hashemite monarchy. The relationship between Britain and the Hashemites was a cooperation between an imperial power and a local dynasty whose members were coopted by Britain to create Arab regimes friendly to British interests. However, the purpose of this thesis is to shed new light on this relationship by analysing the influence of cultural representations on the way the British chose the Hashemites as allies and cooperated with them for several decades afterwards. The Hashemites matched the racial and cultural criteria which formed the basis of the British vision of Arab identity, while this family also enjoyed a religious legitimacy derived from its ancestry and status. Through the use of both the private papers of the British officials who worked closely with the Hashemites and the archives of the British government, this thesis explores how the British cultural discourse on the Hashemites evolved according to the political context. The British judged their allies' capacity to embody the identity of the countries they ruled over while preserving British interests, all the way to the mid 1950's. This thesis thus intends to illustrate the influence of cultural representations on the way the British chose and cooperated with local elites in the empire.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.