La psychanalyse lacanienne et l'envers des normes : réponses à Michel Foucault

par Aurélie Pfauwadel

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jocelyn Benoist.

Soutenue le 06-12-2016

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale Philosophie (Paris) , en partenariat avec Centre de philosophie contemporaine de la Sorbonne (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jean-François Braunstein.

Le jury était composé de Jocelyn Benoist, Fabian Fajnwaks.

Les rapporteurs étaient Guillaume Le Blanc, Clotilde Leguil.


  • Résumé

    Lacan, diagnostiquant très tôt le déclin de l’ordre symbolique patriarcal traditionnel,élabore dans les années 70 les outils conceptuels aptes à saisir la dérégulation moderne des jouissances et les nouveaux régimes normatifs qui cherchent à les juguler. L’apport de la psychanalyse au questionnement philosophique sur les normes tient au caractère radicalement hors normes de cette expérience, qui permet de théoriser non seulement les processus de normalisation par l’Autre mais la normativité subjective et son pouvoir subversif.Ce travail vise à démontrer l’irréductible spécificité de la psychanalyse, là où les généalogies foucaldiennes la rabattent sans cesse sur d’autres discours (médical, psychiatrique,familial, juridique, spirituel…).Nous y montrons : 1/ que les thèses structuralistes du Lacan des années 50 qui promeuvent la Loi du Nom-du-Père comme Norme fondatrice ciblaient l’infléchissement normalisant de l’Ego psychology ; 2/ que la psychanalyse, au-delà des normes vitales et sociales, vise au traitement purement singulier et inventif de la jouissance par la lettre ; 3/ qu’elle n’est donc pas une technique clinique catégorisante mais une éthique a-normative ; 4/ que le Lacan des années 70, ayant critiqué en profondeur ses propres axiomes, passe à l’envers de lui-même, via la pluralisation des Noms-du-Père et la généralisation du symptôme ; 5/ que Lacan aboutit à une conception purement immanente des processus normatifs, sans pour autant verser dans l’historicisme ou le relativisme foucaldien. Lacan soutient en effet l’ex-sistence d’un impossible et d’un réel qui trouent le plan des pratiques, dont la seule économie ne suffit pas à l’intelligibilité des normes.

  • Titre traduit

    Lacanian psychoanalysis and the nether side of normalcy : responses to Michel Foucault


  • Résumé

    Diagnosing at a very early stage the decline in the traditional symbolic order, Lacan developed in the 1970s the conceptual tools that would be appropriate for grasping the modern deregulation of different forms of enjoyment and the new normative regimes that seek to keep them in check. Psychoanalysis’s contribution to the philosophical enquiry into norms hinges on how such experience lies radically beyond norms, allowing for a theorization not only of the processes of normalization by the Other, but also of subjective and subversive normalcy. This study demonstrates the specific irreducibility of psychoanalysis, where Foucauldian genealogies constantly downscale it to other discourses (medical, psychiatric, familial, legal,spiritual).We show: i. that Lacan’s structural theses of the 1950s promoting the Law of the Nameof-the-Father as a founding Norm, take aim at the normalizing drift of Ego Psychology; ii. that psychoanalysis targets, beyond the norms of life and society, a singular treatment of enjoyment through the letter; iii. that it is not, therefore, a technique that establishes categories, but rather ana-normative ethics; iv. that the Lacan of the 1970s, having offered an in-depth critique of his ownaxioms, proceeded to the nether side of his own teaching via a pluralisation of the Names-of-the-Father and a generalization of the symptom; v., that his thought culminated in a purely immanent conception of normative processes, while steering clear of historicism or Foucauldian relativism.Indeed, Lacan maintains the ex-sistence of an impossible and a real that puncture the plane of practice, whose economy alone is not sufficient for an intelligibility of norms.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.