The evaluation of the social impacts of culture : culture, arts and development

par Margarida Azevedo

Thèse de doctorat en Sciences economiques

Sous la direction de Xavier Greffe.

Soutenue le 21-11-2016

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale d'Économie (Paris) , en partenariat avec Centre d'économie de la Sorbonne (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Mathilde Maurel.

Le jury était composé de Xavier Greffe.

Les rapporteurs étaient Helena Santos, Teixeira Coelho.

  • Titre traduit

    L'évaluation des impacts sociaux de la culture : culture, arts et développement


  • Résumé

    Cette recherche a été motivée par l’intérêt général porté à l’élargissement du débat concernant le rôle du secteur culturel dans le développement, une fois étant reconnu que l’actuel débat économique et monétaire n’est pas adapté à la compréhension des externalités liées à la culture et les arts, et de formuler des politiques en conséquence. Afin d’élargir le débat à d’autres dimensions sociales et intangibles, une revue de la littérature des études d’évaluation d’impact social au sein du secteur culturel a été conduit. Cet examen a prouvé que ces études ont été plus orientées vers la compréhension de l’impact individuel extrinsèque du développement des pratiques culturelles plutôt que vers leur disposition collective. En reconnaissant que les impacts et mécanismes de transformation collective, tendancieusement ignorés, sont les plus adaptés à la conduite du développement social et économique, cette recherche essaye de proposer un nouveau cadre théorique et des approches empiriques pour l’interprétation des mécanismes à travers lesquels la culture construit un impact social à un niveau communautaire. Premièrement, une chaîne théorique des impacts sociaux communautaire d’activités culturelles a été proposée, en alignant un ensemble de capacités sociales, basées en catégories identifiées des impacts à niveau collectif. Deuxièmement, en empruntant des modèles d’analyse du domaine de l’économie, deux études de cas ont été développées afin de fournir de nouvelles perspectives de mesure à l’encontre des défis méthodologiques des études d’impact social et d’identifier de nouveaux mécanismes et moteurs de capacités sociale. Cette étude conclut que les arts et la culture peuvent avoir une fonction stratégique dans le développement communautaire durable qui dépasse les capacités attendues dans la production d’externalités économiques. D’une façon spécifique, en entraînant un processus continu et transversal d’apprentissage social qui conduit à des capacités sociales spécifiques, la culture peut stimuler des systèmes de réseaux nécessaires à la création d’un processus ascendant d’action collective et à l’entretien de dynamiques transfrontières.


  • Résumé

    This research was motivated by a general concern to enlarge the debate on the cultural sector’s role in development, recognizing that the current economic and monetary debate is inadequate to understanding the externalities attached to culture and the arts and to formulate policies accordingly. In order to broaden the debate into other social and intangible dimensions, a thorough literature review on social impact assessment studies inside the cultural sector was conducted. The review proved that these studies have been more oriented towards understanding the individual extrinsic impacts of engagement in cultural practices rather than its collective capacity. By acknowledging that the tendentiously ignored impacts and mechanisms of collective transformation are those most capable of leading to social and economic development, this research tries to propose a new theoretical framework and empirical approaches to interpret the mechanisms through which culture builds community‐level social impacts. First, a theoretical chain of cultural activities’ community‐level social impacts was proposed, which aligned a set of social capacities based on identified categories of collective level impacts. Second, borrowing analysis models from the field of economics, two case studies were developed to provide new measurement perspectives to meet the methodological challenges of social impact assessment and to identify new mechanisms and drivers of social capacities. This study concludes that culture and the arts can have a strategic function in sustainable community development beyond the expected ability to produce economic externalities. In particular, by inducing a transversal on‐going process of social learning which results in specific social capacities, culture can stimulate a system of networks needed to forge a bottom‐up process of collective action and to sustain cross‐boundary dynamics.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.