Career opportunities of executive women in the French and Turkish subsidiaries of a multinational corporation

par Cansu Akpinar-Sposito

Thèse de doctorat en Gestion des Ressources Humaines

Sous la direction de Alain Roger.

Soutenue le 03-11-2016

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences économiques et gestion (Lyon) , en partenariat avec Université Jean Moulin (Lyon) (établissement opérateur de soutenance) .

Le jury était composé de Annie Cornet, Christophe Baret, Jean-Marie Peretti, Catherine Glée.

Les rapporteurs étaient Annie Cornet, Christophe Baret.

  • Titre traduit

    Opportunités de carrière des femmes cadres supérieurs dans les filiales françaises et turques dans une entreprise multinationale


  • Résumé

    Cette étude a pour but de s’interroger sur l’existence d’un plafond de verre dans les entreprises en France et en Turquie, et ensuite de réaliser une analyse comparée des résultats.Cette thèse souligne les enjeux du plafond de verre dans une entreprise internationale en France et en Turquie en tenant compte de la critique des théories très diffusées (=dominantes) de la ségrégation des sexes dans le travail, sur le marché du travail et dans l’organisation. Selon l’approche de Marc Maurice et Col, les concepts sont utilisés pour expliquer les problèmes de représentation dans le travail, sur le marché du travail et dans l’organisation.Le champ d’étude de ce projet a été mené auprès d’hommes et de femmes cadres travaillant dans une entreprise électrique dans les deux pays. Deux principaux types de données ont été collectés : premièrement, les données récoltées au travers d’entretiens et complétées par des notes de terrain ; et deuxièmement les données provenant de matériaux facilement disponibles tels que des recherches internationales, nationales et organisationnelles, ainsi que les publications des entreprises. Dans notre première recherche exploratoire, nous avons mené des entretiens auprès de 20 femmes cadres dans 12 entreprises internationales dans les deux pays. L’objectif était d’identifier notre question de recherche. Ensuite, nous avons choisi une entreprise dans laquelle nous avons mené notre principal terrain d’enquête. Dans cette entreprise, l’enquête turque était constituée de 15 entretiens enregistrés avec des femmes cadres qui avaient des positions de management élevées. Pour l’enquête française, 15 entretiens enregistrés ont été menés.L’analyse des résultats révèle certaines différentes culturelles en matière de normes de genre, de sentiment d’appartement et d’altérité au sein les stratégies genrées de fermeture professionnelle et les approches organisationnelles pour souligner les enjeux de l’égalité de sexe. En effet, nous souhaitons étudier le fameux phénomène du « Plafond de verre » dans l’organisation en France et en Turquie. Le choix de ces deux pays est justifié par le désir d’étudier deux modèles distincts (européen et non-européen) qui s’insèrent dans deux systèmes législatifs différents. De plus, les deux pays ont des similarités malgré des différences telles que la culture, l’économie du pays, et leurs histoires. Cependant, malgré ces différences, le personnel travaillant dans une entreprise internationale était conscient des obstacles communs basés sur le genre, dans les deux pays.De plus, la situation économique dans le pays peut aussi influencer les managers pour faire évoluer la hiérarchie dans l’entreprise. Cela indique que le modèle produit dans un pays donné ne peut pas automatiquement s’appliquer dans un autre contexte institutionnel et culturel sans prise en compte des différences contextuelles (perceptions éthiques et ses fondements, religion, situation macroéconomique, etc.).


  • Résumé

    For the purposes of the comparative study, we will address in turn France and Turkey, issues of equality women/men in workforce, policies shelved by the government and companies and the paradigm shift that is taking place and that tries to control retention of women workers. Then we devote a large part in this chapter to explaining our research problem. After clarification of the various issues involved, we will unveil our research question and the specific issues that we intend to develop. We proceed by following a review of the literature on the research that exists on the issue of women’s management practices and continued employment of women. Finally, we conclude this section with the reasons for the relevance of our contribution in this field of research.Firstly, we explain the place of women in heart of the country with historical background of women and we give a definition of the workforce of women in each country and we mention the famous glass ceiling phenomenon. In this chapter, we give many figures and we note that despite our efforts to ensure that the comparison between France and Turkey is as rigorous as possible, we have not always been able to provide similar figures for both countries, since the calculation methods (including projections) are not the same. However, we have tried to demonstrate based on available data the impact of the glass ceiling effect in both cases studied. The main objective of this thesis is to draw attention to the barriers facing female executive directors, even after they have been promoted to middle and top level. These barriers appear to constitute a ‘second glass ceiling’ at the highest levels within large French and Turkish companies. The increasing number of women in the labor force particularly those of childbearing age, has been accompanied by increasing needs for childcare, flexible working arrangements and greater demands for equality in the workplace. This study particularly focused on the glass ceiling issues and the main career obstacles for female top managers/executives in Turkey and France. Prior to collecting the required data, a review was carried out in both countries, the current availability, and attitudinal studies related to the ‘glass ceiling’. A comparative descriptive analysis was conducted to show differences in career barriers for women and policies between countries. The first field study of this project generated 20 semi-structured interviews with 12 main questions concerning their career background and the glass ceiling syndrome with staff from 12 international companies in France and in Turkey. Interviews lasted for approximately one hour and were conducted in France and Turkey. Turkish and French women, despite the geographical, historical, and cultural ditferences between their countries, share a common position as a disadvantaged group in employment. The feminist movements in both countries engage in different debates and activities to promote change towards equality. The statistical indicators of employment and pay by sex, legislative provision and the sociological studies of equality of opportunity in employment in both countries suggest that there is still many opportunities for progress towards equality.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Bibliothèques universitaires.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.