La clinique de la multiplicité : de la complexité identitaire à la redéfinition symbolique de l'acte de naissance : greffe, adoption et héritage

par Nathalie De Timmerman

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Patricia Attigui.

Soutenue le 07-07-2016

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon) , en partenariat avec Centre de recherches en psychopathologie et psychologie clinique (Bron, Rhône) (équipe de recherche) et de Université Lumière (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) .

Le président du jury était Anne Brun.

Le jury était composé de Lucien Hounkpatin, Sylvain Missonnier.

Les rapporteurs étaient Bernard Golse, Mohammed Ham.


  • Résumé

    L’expérience avec des familles issues de la migration et leurs adolescents en souffrance identitaire, que nous recevons dans notre dispositif de la clinique de la multiplicité alors que l’expression symptomatologique de leur mal être est au maximum nous a incités à ouvrir la question de la greffe, de l’adoption et de l’héritage psychiques. L’adoption, pensée comme l’aboutissement d’un processus réciproque de reconnaissance, demande à ce que soit interrogée la mise en place du rapport familier/étranger entre l’adolescent, l’enfant et ses parents. Pouvoir interroger la préhistoire psychique et les appartenances aussi bien chez les parents que chez l’adolescent/l’enfant c’est permettre de faire émerger les éléments sources, éléments constitutifs de l’identité issus de la transmission qui inscrivent dans les liens et les appartenances. C’est également permettre un traitement des restes ; ces restes qui agitent, qui poussent au clivage et à la destructivité. C’est aussi pouvoir pointer ce qui a fait défaut, ce qui a entravé ce processus. Ce travail d’archéologie psychique peut permettre de constituer ou de restaurer une membrane interne, une interface qui absorbe, filtre et transforme les éléments issus des échanges entre le dehors et le dedans ; entre l’enfant et ses parents ; un brassage d’informations qui s’imbriquent, se lient, qui fabrique la multiplicité, une multiplicité fonctionnelle qui enrichit l’identité. La métaphore de la greffe, du rejet, de corps étranger, de transplantation vont nous permettre de penser le concept de la greffe psychique pour pouvoir redéfinir le processus d’adoption, de reconnaissance réciproque et d’héritage ; processus qui dépasse le processus de transmission. En effet, au-delà de la position de « fils de », c’est ici la question du devenir « héritier » qui est posée et travaillée pour ces adolescents en souffrance et pourrait faciliter la redéfinition symbolique de leur acte de naissance.

  • Titre traduit

    The Clinic of Multiplicity : from identity complex to the symbolic redefinition of birth : transplant, adoption and inheritance


  • Résumé

    Experience with migrant families and their adolescents in distress regarding their identity we receive in our setting: “La Clinique de la Multiplicité”, encourage us to open the issue of transplantation, of adoption and psychic inheritance. Adoption, thought as the culmination of a reciprocal process off recognition, led as to question the organization of the familiar/foreign relationship between the adolescent, the child and his parents.Questionning the psychic prehistory and the affiliations of both parents and adolescents / children, enables to reveal the source elements, the significant elements of identity as a result of , transmission, which inscribe the patient within links and affiliations.It allows, as well treatment of the remains; these remains that trouble the patient, pushing him towards dissociation and destructiveness. It also highlights what is lacking, what has hampered this process.This work of psychic archaeology can enable to constitute or to restore an inner membrane, an interface which absorbs, filters and transforms the elements issued from the exchange between the outside and inside ; between the child and his parents; a composition of information that fits together, that binds manufacturing the multiplicité, a functional multiplicité that enriches the identity.The metaphor of the transplantation, of the rejection of a foreign transplant will enable us to consider the concept of the psychic transplantation in order to redefine the process of adoption, of reciprocal recognition and inheritance; a process that exceeds the transmission process. Indeed, beyond being “son of”, the question of becoming heir is here relevant for these adolescents in suffering, a question that could facilitate the symbolic redefinition of their birth certificate.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.