Des insertions sociales au sevrage tabagique, une approche temporelle de l'édification comportementale

par Frédéric Merson

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Marie Préau.

Soutenue le 17-05-2016

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon) , en partenariat avec Laboratoire GRePS (EA 4163) (équipe de recherche) et de Université Lumière (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) .


  • Résumé

    L’hypothèse traitée dans les travaux internationaux récents est celle d’un effet médiateur de la perspective temporelle entre insertions sociales et comportements de santé, en faisant ainsi un objet d’étude central dans l’analyse et la prévention des inégalités sociales de santé. L’arrêt du tabagisme, pris comme modèle d’addiction, constitue une situation exemplaire pour analyser les freins à la mise en œuvre de comportements de santé chez les publics en situation de précarité. Le sevrage, comme d’autres comportements de réduction et/ou d’arrêt de consommation de substances addictives ne peut s’opérer sans une gestion du temps et de la temporalité du sevrage, mais cette gestion est profondément impactée par la nature de la relation que l’individu entretient avec le temps. Ce croisement des temps est considéré dans cette recherche comme déterminant dans les possibilités d’édification et de maintien des changements cognitifs et comportementaux engagés par le sevrage. L’objectif de cette recherche est donc d’introduire les avancées récentes de la recherche en psychologie sociale sur le temps dans l’étude de la démarche de sevrage tabagique et plus particulièrement celle de publics en situation de précarité. Elle tente plus généralement de comprendre et de modéliser comment, et dans quelle mesure, la précarité et le rapport au temps peuvent influencer les résultats du sevrage tabagique. L’objectif final est de développer l’intégration des dimensions temporelles dans l’étude des mécanismes du sevrage tabagique, mais aussi plus largement d’accroître les connaissances des déterminants psychosociaux de la réussite du sevrage et ainsi d’optimiser la prise en charge des populations en situation de précarité.

  • Titre traduit

    From social insertions to smoking cessation, a temporal approach of behavioural edification


  • Résumé

    Recent international works deal with the hypothesis of a mediation effect of time perspective in the link between social insertions and health behaviours, making it a key factor in the analysis and prevention of social inequalities in health.Smoking cessation, as a model of addiction, constitutes an exemplary situation to analyze the impediments in health behaviours implementation in socially deprived populations. Stopping tobacco, as well as other behaviours of reduction and/or cessation of addictive substances cannot operate without time management and the temporality of cessation, but this management is deeply impacted by one’s relationship with time. This crossing of times is considered in this research as a determinant in the possibilities to edify or maintain behavioural and cognitive changes needed by the cessation.The aim of this research is to introduce recent advances of time in social psychology in the field of smoking cessation and more precisely in socially deprived populations. It more generally attempts to understand and modelize how, and to what extent, precariousness and time perspective may influence the results of smoking cessation. The final goal is to develop the integration of temporal dimensions in the study of smoking cessation mechanisms, and to increase the knowledge about psychosocial determinants of success in order to optimize the care of socially deprived populations.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.