Epidémiologie des démences en Afrique centrale : Mortalité et incidence en population congolaise

par Harielle Anne-Claire Samba (Harielle Anne-CHarielle Anne-ClaHarielle Anne-Claireirelaire)

Thèse de doctorat en Santé publique / Epidémiologie

Sous la direction de Philippe Lacroix et de Maëlenn Guerchet.

Soutenue le 04-04-2016

à Limoges , dans le cadre de École doctorale Sciences pour l'environnement - Gay Lussac (La Rochelle ; 2009-2018) , en partenariat avec Neuroépidémiologie Tropicale (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-François Dartigues.

Le jury était composé de Philippe Lacroix, Maëlenn Guerchet, Bebene Ndamba-Bandzouzi.

Les rapporteurs étaient Mofou Belo, Therese Sonan.


  • Résumé

    L’Afrique est confrontée à un vieillissement démographique sans précédent. L’âge étant le facteur principal dans la survenue des démences, l’Afrique devra affronter l’un des plus grands risques socio-sanitaire et économique du 21e siècle. Cette situation accentue la pression sur des systèmes nationaux de santé sollicités au-delà de leurs capacités. L’épidémiologie des démences est encore très peu connue en Afrique et la plupart des données existantes portent sur la prévalence. La démence étant une pathologie chronique et actuellement incurable, la prévention et l’amélioration de la qualité de la prise en charge des malades restent les meilleures armes pour la gestion de cette pathologie. Pour mieux aider les pays africains à bâtir des politiques de santé adaptées, il est important de fournir des données portant sur l’évolution (incidence et mortalité) de cette pathologie. L’objectif de nos travaux était d’estimer l’incidence des démences et le pronostic de ces pathologies en terme de survie. Notre travail a été réalisé à partir d’une cohorte de sujets âgés, habitant les zones urbaine et rurale de la République du Congo, recrutés lors de l’enquête de prévalence EPIDEMCA et suivis pendant deux ans entre 2012 et 2014. Dans un premier temps nous avons estimé la mortalité associée à la démence. La comparaison des taux de mortalité en fonction du statut cognitif a montré que les sujets déments avaient un risque de décès plus important. Ce risque était 2,5 fois plus élevé par rapport aux sujets normaux (HR= 2,53, IC95%: 1,42-4,49, p=0,001) et augmentait avec l’âge et la sévérité de la maladie. Concernant l’incidence, nous avons observé 23 (2,38%) nouveaux cas de démence et estimé une incidence brute de 15,79 (IC95% :10,25 – 23,32) pour 1000 Personne Année (PA). L’incidence standardisée à la population âgée d’Afrique Subsaharienne S était de 13,53 (IC95% 9,98 – 15,66). En tenant compte des différents facteurs analysés, l’âge (p=0,003) et un faible engagement social (p=0,028) (défini par un manque ou une faible participation aux activités communautaires) étaient les principaux facteurs associés à l’incidence de la démence en population congolaise. Globalement, nos résultats soulignent le fardeau que représente la démence pour l’Afrique et sont en parfaite adéquation avec ceux issus d’autres pays à faibles et moyens revenus et des pays à revenus élevés. Toutefois, il est difficile de généraliser nos résultats à la population africaine, car il s’agit d’un continent vaste avec des spécificités pour chaque population. La mise en place de programmes d’études multicentriques dédiés aux démences adoptant des méthodologies similaires serait souhaitable. Les politiques de santé relatives aux personnes âgées devraient intégrer la prise en charge des démences.

  • Titre traduit

    Epidemiology of dementia in Central Africa : Mortality and incidence among Congolese population


  • Résumé

    The African population is ageing at an unprecedented rate. In sub-Saharan Africa (SSA), the number of people aged 60 years and above is projected to rise to over 67 million by 2030 (representing a 100% increase in the 25 years since 2005). Incidence and mortality data help us understand the epidemiology and disease burden of dementia, and thereby improve policy planning. Although dementia prevalence have been reported for many countries of SSA, incidence and mortality related to dementia remain poorly described to date as only Nigeria had reported dementia incidence among older African adults. This study aimed to assess the dementia related incidence and mortality, and associated risk factors in Congolese people aged over 65 years recruited in EPIDEMCA survey. The baseline population was followed up during two years. Older participants were traced and interviewed annually in rural and urban Congo between 2012 and 2014. DSM-IV and NINCDS-ADRDA criteria were required for dementia and Alzheimer’s disease diagnoses. Data on vital status were collected throughout the follow-up. Cox proportional hazards model was used to assess the link between baseline dementia diagnosis and mortality risk. Risk factors for incident dementia were examined using a competing-risks regression model based on Fine and Gray methods. After two years of follow-up, 101 (9.8%) participants had died. Compared to participants with normal cognition at baseline, mortality risk was more than 2.5 times higher among those with dementia (HR= 2.53, 95% CI: 1.42-4.49, p=0.001). Among those with dementia, only clinical severity of dementia was associated with an additional increased mortality risk (HR=1.91; CI 95%, 1.23-2.96; p=0.004). Age (per 5-year increase), male sex and living in an urban area were independently associated with increased mortality risk across the full cohort. Among the dementia-free cohort, the crude incidence of dementia was estimated at 15.79 (95% CI 10.25 – 23.32) per 1000 Person Year. We estimated a standardised incidence (on the 2015 Sub-Saharan Africa population) of 13.53 (95% CI 9.98–15.66). Regarding baseline characteristics, old age (p=0.003) and poor social engagement (assessed by community activity) (p=0•028) at baseline were associated with increased dementia incidence among Congolese older adults.Our results, as previously described, support the ongoing demographic and epidemiologic transition in SSA. They highlight the need of longitudinal population-based studies dedicated to dementia incidence and mortality among African people. Given that Africa is a continent subject to unprecedented population ageing; our data highlight the need to address the burden of dementia in this region. Support should incorporate prevention plans based primarily on modifiable (cardiovascular) risk factors, education and social inclusion of the elderly, as well as support for patients and their relatives.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Bibliothèque électronique). Service Commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.