Sémiotique textuelle et titrologie : Interactions sémantiques entre titres et oeuvres dans le Grand Malentendu de Yasmina Khadra

par Marius Bavekoumbou

Thèse de doctorat en Sciences du langage - Sémiotique

Sous la direction de Nicolas Couégnas.

Soutenue le 15-01-2016

à Limoges , dans le cadre de École doctorale Cognition, comportements, langage(s) (Poitiers ; 2009-2018) , en partenariat avec Centre de recherches sémiotiques (laboratoire) .

Le président du jury était Guy Achard-Bayle.

Le jury était composé de Nicolas Couégnas, Nicole Pignier.

Les rapporteurs étaient Guy Achard-Bayle, Driss Ablali.


  • Résumé

    L’ambition de François Rastier est d’unifier le mot, la phrase et le texte au sein d’une sémantique interprétative coordonnée en paliers textuels micro, méso et macrosémantiques. L’œuvre en tant que totalité signifiante se définit par la somme de ses parties, et le titre par la somme de ses traits (morphèmes, lexies, sémèmes, etc.). Pour cette thèse que nous présentons sur les interactions sémantiques entre titres et œuvres, il s’agit de rechercher la production, la dissémination, la propagation / distribution des traits sémantiques et tensifs impliqués par le titre. La nécessité étant de comprendre du point de vue textuel le sens des sémèmes. Nous exploitons donc la sémantique interprétative de François Rastier et la sémiotique tensive de Claude Zilberberg comme cadres théoriques en analysant le titre d’un texte comme une condensation ou groupement structuré de sèmes. Notre hypothèse de travail étant que le titre est un interprétant pour l’œuvre. L’interprétant, ce sont des données (savoirs) sémiotiques qui permettent de construire une interprétation. Le titre permet d’actualiser, de virtualiser ou de changer le degré de saillance de l’œuvre. On se demande en problématique comment les sèmes d’un titre sont générés dans les unités de complexité comme le corpus ? Quels sèmes des titres sont inhérents / afférents, actualisés / virtualisés, spécifiques / génériques et quels sont les degrés de systématicité (idiolectal, relations réflexives, transitives et semi-symboliques) qui les structurent ?

  • Titre traduit

    Textual semiotics and titling : Semantic interactions between titles and literary works in Yasmina Khadra's Big Misunderstanding


  • Résumé

    The ambition of Francis Rastier is to unify word, sentence and text into an interpretive semantics structured in micro, meso and macro semantic levels. A literary work is defined as a totality of meaning, and its title as lots of features (morphemes, lexical and semantic features). In this thesis on semantic interactions between title and literary work, the aim is to study the production, the dissemination, spread /distribution of semantic and tensive features involved by the title. To understand the meaning of semantic features in a textual point of view, we choose Zilberberg theorical frames. The title is considered as a condensation of a structured organization of semantic features. We work on the hypothesis that the title is one of the interpretants of a literary work. Those interpretants give semiotic information on interpretation. The title allows actualize, virtualize and change the saliency level. The question is how semes of the title are generated as units in a complex and holistic corpus? Which semes of the title are inherent/afferent, actualized/virtualized, specific/generic and what are their systematic structuring levels (idiolectal, reflexive or transitive relations, semi-symbolism)?


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Bibliothèque électronique). Service Commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.