Le Corps dans la Falsafa

par Georgio Rahal

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Christian Jambet.

Le président du jury était Marie-Thérèse Urvoy.

Le jury était composé de Christian Jambet, Marie-Thérèse Urvoy, Amal E. Marogy, Hoda Nehmé, Jean-Paul Coujou.

Les rapporteurs étaient Amal E. Marogy, Hoda Nehmé.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur l’étude de la notion du corps dans la philosophie arabe. Le corps a toujours été oublié en dépit de l’âme. Malgré le fait que les penseurs ont toujours été intéressés par l’étude de l’âme, le corps a toujours été présent. Ce travail de recherche montre l’importance du corps dans la falsafa et les problèmes qui y sont reliés. Ces problèmes soulignent les divergences entre la philosophie et l’islam. Le corps souligne deux problèmes majeurs, le premier en relation avec la psychologie et le second en relation avec l’eschatologie. C’est pourquoi notre travail de recherche est divisé en deux grandes parties : dans la première partie nous étudions la définition de l’âme et sa relation avec le corps pour enfin définir le corps, alors que dans la deuxième partie nous étudions la question de la résurrection des corps dans l’au-delà. Nous soutenons que le corps est un des problèmes majeurs entre la philosophie et la religion. C’est la source de plusieurs autres points de divergences. Pour le faire nous étudions les textes fondateurs de la falsafa spécialement ceux de Fārābī, Ibn Sīnā, Al-Ghazālī et Mullā Sadrā tout en les comparant aux textes coraniques. La conclusion que nous défendons c’est que c’est impossible de parler d’une philosophie arabe du corps sans une nouvelle compréhension de la religion et une nouvelle interprétation des textes sacrés islamiques.

  • Titre traduit

    The body in the Falsafa


  • Résumé

    This paper studies the notion of the body in the Arabic philosophy. The body was always forgotten. Despite the fact that most of the scholars were always more interested in the study of the soul, the body is always present. This research shows the importance of the body in the falsafa and the problems related to it that shows the abyss between philosophy and Islam. The body emphasizes two major problems, the first related to psychology and the second related to eschatology. That is why our research is divided into two major subjects: in the first one we study the definition of the soul and its relationship to the body to be able to find a definition to the body, and in the second one we study the question of the bodily resurrection in the afterlife. Our main claim is that the body is one of the major problem between philosophy and religion. It is the source of many other points of divergence. In order to do so, we study the writing of the falasifa especially Fārābī, Ibn Sīnā, Al-Ghazālī and Mullā Sadrā and compare then to Islamic sacred texts. The conclusion that we try to support is that it is not possible to talk about an Arabic philosophy of the body unless a new understanding of Islamic religion and the Islamic sacred texts is accepted.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.