Le harcèlement moral en milieu professionnel : le cas du service public hospitalier ukrainien

par Valériia Zaitseva

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Pierre Chaudat.

Soutenue le 06-07-2016

à Clermont-Ferrand 1 , en partenariat avec Centre de recherche clermontois en gestion et management (laboratoire) .

Le président du jury était Gwénaëlle Poilpot-Rocaboy.

Le jury était composé de Pierre Mathieu, Samuel Mercier.

Les rapporteurs étaient Franck Brillet, Aline Scouarnec.


  • Résumé

    L’objectif principal de ce travail doctoral est de clarifier les relations existantes entre les facteurs organisationnels et le harcèlement moral dans le secteur public ukrainien afin de formuler des mesures de prévention de harcèlement psychologique en milieu organisationnel.A notre humble connaissance, c’est la première étude qui met la lumière sur l’état de harcèlement moral ainsi que sur ses déterminants en Ukraine, où la législation en matière de harcèlement est absente. Cette thèse a également pour ambition de tester l’impact des caractéristiques individuelles de la victime sur le harcèlement moral.Pour ce faire, nous avons mené notre étude en trois temps. Dans un premier temps, nous avons réalisé une analyse de 450 articles sur le sujet. L’objectif de cette étape était de cerner les principaux facteurs organisationnels influençant le harcèlement moral dans le milieu de l’entreprise à partir d’une définition précise : une durée minimale du harcèlement d’au moins 6 mois et une notion de répétitivité de l’acte d’une façon hebdomadaire ou mensuelle. Il s’est avéré que cinq types de facteurs contribuent à l’explication du harcèlement moral, à savoir : l’organisation du travail, le leadership, la culture organisationnelle et le climat social, le système de récompenses et les changements organisationnels.Dans un deuxième temps, nous avons réalisé une étude exploratoire qualitative visant à affiner les résultats d’analyse de la littérature par des éléments propres au terrain ukrainien. 12 entretiens semi-directifs ont été réalisés avec des spécialistes médicaux travaillant dans l’ hôpital obstétrique de Kharkiv (Ukraine). La finalité de cette étape s’est concrétisée par la construction du modèle de recherche.Enfin, dans un troisième temps, une étude confirmatoire quantitative nous a permis de tester statistiquement des liens entre quatorze facteurs organisationnels et trois dimensions du harcèlement moral.Le harcèlement moral a été mesuré à travers une méthode béhavioriste (NAQ, Einarsen et al., 1994). Pour mesurer les variables organisationnelles, nous avons constitué notre propre questionnaire en nous inspirant de plusieurs échelles de mesures testées et validées dans des recherches antérieures. Les démarches de validation transculturelle d’un questionnaire de Vallerand (1989) ont été ensuite appliquées.Au cours de cette étude quantitative, 243 personnes ont été questionnées. 35% sont victimes du harcèlement régulier durant les 6 mois précédant la recherche. Il ressort de notre analyse que le fait d’être un homme augmente la probabilité d’être harcelé. Quant aux facteurs organisationnels, il s’avère que le conflit de rôle, le conflit au travail, le soutien social et l’autorité décisionnelle sont les déterminants majeurs du harcèlement moral dans le contexte ukrainien.

  • Titre traduit

    Moral harassment in work environment : the case of the ukrainian public hospital service


  • Résumé

    The main objective of this doctoral thesis is to clarify the existing relations between organisational factors and mobbing in the Ukrainian public sector so to formulate the prevention measures of psychological harassment in the organisational area. To the best of my knowledge, this is the first research that shed light into the psychological harassment as well as on its factors in Ukraine, where the legislation to that matter is inexistent. This thesis has also the ambition to test the impact of individual characteristics of the victim with psychological harassment. To that end, we conducted a research in three steps. Firstly, an analysis of 450 articles has been realised. The aim of that step was to grasp the main organisation factors that influence psychological harassment in a company environment using a precise definition: a minimal harassment length of at least 6 months and a notion of repeatability of the act weekly or monthly. It appeared that five types of factors contribute to the explanation of psychological harassment, namely: work organisation, leadership, the organisational culture and social climate, the compensation and benefit system and organisation changes. Secondly, we led a qualitative exploratory research aiming to refine the results of the literature review with elements that are specific to the Ukrainian area. Twelve semi-structured interviews have been conducted with medical specialists working in obstetrics hospitals located in Kharkiv (Ukraine). The goal of this step resulted in the construction of the research model. Finally, a confirmatory quantitative study helped us to test statistically correlations between fourteen organisational factors and three dimensions of mobbing. Mobbing has been measured through a behavioural method (NAQ, Einarsen et al., 1994). In order to measure the organisation variables, we structured our own survey by inspiring us from several measuring scales tested and validated in previous studies. The transcultural validation steps of one survey of Vallerand (1989) have been applied. Through this quantitative research, 243 participants have been surveyed. Among those, 35% are regular harassment victims during 6 months preceding the research. The analysis brings out that the fact of being a man increases the likelihood of being harassed. When it comes to organisational factors, it turns out that role conflict, work conflict, social support and decision authority are all major determinants in moral harassment in the Ukrainian context.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.