Les céramiques à glaçure plombifère antiques en Gaule méridionale et dans la vallée du Rhône (Ier s. av. J.-C – IIIe s. apr. J.-C)

par Pauline Gohier

Thèse de doctorat en Archéologie

Sous la direction de Jean-Pierre Brun.

Le président du jury était Michel Bonifay.

Le jury était composé de Anne Hochuli-Gysel.

Les rapporteurs étaient Martine Joly, Armand Desbat.


  • Résumé

    Cette thèse a pour objectif premier de fournir une documentation complète des différentes céramiques à glaçure plombifère antiques signalées dans les contextes archéologiques de Gaule méridionale et de la vallée du Rhône. L’inventaire a mis en lumière l’existence de six groupes de production de céramiques à glaçure plombifère durant une période comprise entre la fin du Ier s. av. J.-C et le milieu du IIIe siècle apr. J.-C. Ces céramiques proviennent d’Asie Mineure, d’Italie septentrionale, des ateliers de Lyon et de Saint-Romain-en-Gal, du centre de la Gaule, d’Italie centrale et de l’atelier du Capitou (Hérault). Chaque catégorie de céramique fait l’objet d’une étude détaillée. Ce travail s’est focalisé surtout sur les céramiques à glaçure plombifère d’Italie centrale. Un nouveau classement typologique est ainsi proposé à partir de céramiques issues des contextes gaulois et romains. Certaines formes récurrentes indiquent l’existence d’un commerce - certes réduit - de ce type de céramique en Méditerranée occidentale au cours des IIe et IIIe siècles. L’étude des ateliers du Latium, couplée à des analyses archéométriques et aux dernières découvertes archéologiques, permet de localiser avec précision les centres de production de céramiques à glaçure plombifère dans la région de Rome (Nuovo Mercato Testaccio et Janicule).Cette étude apporte une meilleure connaissance de la fabrication, de la chronologie, des lieux de production, de la diffusion et du statut de cette catégorie de céramique si particulière. L’échelle géographique et chronologique large permet d’entrevoir les transferts de la technique de la glaçure des ateliers d’Orient à ceux d’Occident.

  • Titre traduit

    The lead-glazed roman ceramics in the southern Gaul and the Rhone Valley (first century B.C - third century A.D)


  • Résumé

    This PhD thesis aims firstly at providing full documentation about the various lead-glazed potteries reported in the southern Gaul and the Rhone Valley contexts. The inventory has pointed out the existence of six ceramic production groups over a period spending between the end of the first century B.C and the middle of the third century A.D. Ceramics come from Minor Asia, northern Italy, Lyon and Saint-Romain-en-Gal’s workshops, the center of Gaul, central Italy and Capitou's workshop (Hérault). Each ceramic category is the subject of a detailed study. This work is mainly dedicated to lead-glazed ceramics of central Italy. Investigation of consumer contexts leads to re-examine the classification of these ceramics and changes dating. A new typological classification is proposed. Some recurrent forms indicate the existence of a real trade - even reduced - of this type of ceramic in western Mediterranean area during the second and third century. The work done on Lazio's workshops, coupled with archaeometric analyses and recent archaeological discoveries, allowed the precise location of lead-glazed ceramic production centres in the Rome area (Nuovo Mercato Testaccio and Janiculum).This study of lead-glazed potteries from the southern Gaul and the Rhone valley, and more generally of the western Mediterranean basin, provides a better understanding of the production, chronology, productions sites, trade and status of this so peculiar category of ceramic. This research work based on large geographical and chronological scale, allows us to understand the process of glaze technology transfer from Eastern workshops to those of the Western workshops.

Autres versions

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2018 par Éditions Mergoil à

Les céramiques à glaçure plombifère antiques en Gaule méridionale et dans la vallée du Rhône : Ier s. av. J.-C.-IIIe s. apr. J.-C.


Cette thèse a donné lieu à une publication en 2018 par Éditions Mergoil à

Les céramiques à glaçure plombifère antiques en Gaule méridionale et dans la vallée du Rhône (Ier s. av. J.-C – IIIe s. apr. J.-C)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2018 par Éditions Mergoil à

Informations

  • Sous le titre : Les céramiques à glaçure plombifère antiques en Gaule méridionale et dans la vallée du Rhône : Ier s. av. J.-C.-IIIe s. apr. J.-C.
  • Dans la collection : Archéologie et histoire romaine , 40 , 1285-6371
  • Détails : 1 vol. (466 p.)
  • ISBN : 978-2-35518-080-4
  • Annexes : Bibliogr. p. 452-466

à

Informations

  • Sous le titre : Les céramiques à glaçure plombifère antiques en Gaule méridionale et dans la vallée du Rhône (Ier s. av. J.-C – IIIe s. apr. J.-C)
  • Détails : 2 vol. (224, 350 p.)
  • Annexes : Bbiliogr. p. 209-224
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • 978-2-35518-080-4 Les céramiques à glaçure plombifère antiques en Gaule méridionale et dans la vallée du Rhône : Ier s. av. J.-C.-IIIe s. apr. J.-C. : cacher l(es) exemplaire(s)
  • null Les céramiques à glaçure plombifère antiques en Gaule méridionale et dans la vallée du Rhône (Ier s. av. J.-C – IIIe s. apr. J.-C) : cacher l(es) exemplaire(s)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.