La valorisation du patrimoine culturel immatériel en Sardaigne : les jeux traditionnels entre loisir, identité et développement local

par Élisabeth Euvrard

Thèse de doctorat en Anthropologie

Sous la direction de Dionigi Albera et de Laurent Sébastien Fournier.

Le président du jury était Isabelle Bianquis-Gasser.

Le jury était composé de Fabrice Delsahut.

Les rapporteurs étaient Catherine Bernié-Boissard.


  • Résumé

    L’axe d’étude de ce travail porte sur la valorisation du patrimoine culturel immatériel et les espoirs de développement économique et touristique qu’elle suscite en Sardaigne à partir de l’exemple des jeux traditionnels. Dans différentes régions du globe, leur transformation actuelle en ressource de développement local et/ou leur instrumentalisation au service de l’identité relèvent d’un courant général de patrimonialisation accéléré par la Convention UNESCO de 2003. L’étude des activités ludiques pratiquées en Sardaigne analyse les jeux en eux-mêmes mais davantage encore la multiplicité des acteurs et des projets, les dynamiques qui les traversent et les raisons qui les soutiennent – : divertir, soutenir l’identité, développer. Les jeux apparaissent alors comme des révélateurs d’appartenances, des terrains de contestations, des indicateurs des mutations sociales et culturelles en cours. Cette thèse renseigne ainsi sur le positionnement d’une région périphérique fortement frappée par la crise économique face à la patrimonialisation des biens culturels, dans une perspective résolument glocale.

  • Titre traduit

    The promotion of intangible cultural heritage in Sardinia : traditional games between enjoyment, identity and local development


  • Résumé

    The present study focuses on the promotion of intangible cultural heritage and the prospect of resulting economic and touristic development generated in Sardinia, based on the example of traditional games. In various parts of the world, its current transformation in local development resources and / or instrumentalisation in favour of identity fall under a general trend of heritagisation, accelerated by the UNESCO Convention in 2003.The study of games played in Sardinia analyses the games themselves but even more so the multiplicity of the players and projects, dynamics that involve them and motives that support them: enjoyment, consolidation of identity, development. Games are thus detectors of origin, of land disputes, indicators of undergoing social and cultural change.The thesis examines the positioning of a peripheral region heavily affected by the economic crisis through its cultural heritage, in a resolutely glocal perspective.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.