La guerre franco-thaïlandaise, 1940-1941 : déroulement et conséquences mondiales d'un conflit régional oublié

par Yann Mahé

Thèse de doctorat en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Jean-Charles Jauffret.

Le président du jury était Jean-François Klein.

Le jury était composé de Jean-François Klein, Christine Levisse-Touzé, Rémy Porte.

Les rapporteurs étaient Christine Levisse-Touzé.


  • Résumé

    Découlant des conflits qui ont opposé France et Siam à la fin du XIXe siècle pour le contrôle du Laos et du Cambodge, la crise franco-thaïlandaise de l’hiver 1940-1941 est le résultat d’un processus politique initié en 1932 et porté par les militaires nationalistes siamois au pouvoir. Influencés par le fascisme, ces derniers diffusent une propagande entretenant la nostalgie des « territoires perdus » et forgent, tout au long des années 1930, des forces armées formatées pour une guerre de revanche contre les puissances coloniales. Confrontée à partir de l’armistice de juin 1940 à l’isolement de la colonie dont elle assure la sécurité intérieure, l’armée d’Indochine est la première troupe coloniale française qui fait face à l’invasion d’un territoire de l’empire par une armée régulière. La Thaïlande s’appuie aussi sur des mouvements indépendantistes régionaux et la fidélité relative des dynasties locales envers la France afin de déstabiliser l’Union indochinoise, en même temps que la tournure des combats fragilise la position du colonisateur aux yeux de ses administrés. Position rendue encore plus précaire par la diplomatie du Japon qui impose sa médiation pour remplir ses propres objectifs politico-militaires. Par le biais d’une analyse exhaustive des archives militaires françaises et de celles du gouvernement général d’Indochine, ainsi que de correspondances privées de généraux et de la presse, nous verrons l’adaptabilité et les capacités de projection des troupes du groupe de l’Indochine, la difficulté pour celles-ci de mener une guerre sur des territoires, et les conséquences régionales et mondiales de ce conflit frontalier indissociable de la guerre d’Asie-Pacifique

  • Titre traduit

    The Franco-Thai war, 1940-1941 : development and global consequences of a forgotten regional conflict


  • Résumé

    The Franco-Thai crisis of the winter 1940-1941, resulting from the conflicts that brought into opposition France and Siam because of the control of Laos and Cambodia in the late nineteenth century, was the consequence of a political process initiated in 1932 and supported by the Siamese military nationalists in power. Influenced by the fascism, they dissiminated a propaganda that maintained the nostalgia of the "lost territories". They equally forged throughout the 1930s the armed forces prepared for a revenge war against the colonial powers. Facing the colony’s isolation starting from the armistice of June 1940 and being in charge of the colony’s internal security, the Indochinese army was the first French colonial troop coping with the invasion of the empire’s territory by a regular army. Thailand was also based on the regional independence movements and relative loyalty of the local dynasties to France in order to destabilize the Indochinese Union. At the same time, the turn of the combats weakened the colonizer’s position in the eyes of the citizens. This position was made even more precarious by the Japanese diplomacy which imposed its mediation in order to fulfill its political and military objectives. Through an exhaustive analysis of the French military archives, the Indochinese general government’s archives, the generals’ private correspondence and the press, we will see the adaptability and projection capacities of the Indochinese troops, their difficulty to wage war on the territories, as well as regional and global consequences of this border conflict that is inseparable from the Asia-Pacific war


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.