Pression temporelle et estimation du temps

par Pauline Matha

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Marie-Françoise Valax et de Anne-Claire Rattat.

Le président du jury était Rémy Versace.

Le jury était composé de Marie-Françoise Valax, Anne-Claire Rattat, Sylvie Droit-Volet, Françoise Anceaux-Chavate, Julien Cegarra.

Les rapporteurs étaient Rémy Versace, Sylvie Droit-Volet.


  • Résumé

    L’objectif majeur de cette thèse de doctorat est d’étudier la pression temporelle afin de mieux appréhender cette notion si familière et pourtant si peu étudiée. A partir de l’observation de l’omniprésence de cette pression temporelle dans notre société et de l’importance de la perception du temps dans nos activités quotidiennes, nous avons choisi de l’examiner à travers son influence sur l’estimation de durées. Pour ce faire, nous avons mis en place une série d’expérimentations : d’abord dans le cadre de la littérature sur l’estimation du temps, utilisant des tâches temporelle d’estimation verbale et de production de durées ; puis dans le cadre de la littérature sur la mémoire prospective, et plus précisément avec des tâches de mémoire prospective basée sur le temps. Notre hypothèse est que la pression temporelle provoque une modification du temps perçu. Les résultats de nos premières expérimentations réalisées avec des tâches temporelles d’estimation verbale et de production de durées révèlent que soumettre des participants à une condition de pression temporelle provoque une distorsion temporelle comparée à une condition sans pression temporelle. Cette distorsion temporelle va dans le sens d’une surestimation des durées. En revanche, aucun effet de la pression temporelle n’a été relevé dans les expérimentations réalisées avec les tâches de mémoire prospective basée sur le temps, si ce n’est sur les performances à la tâche non temporelle, aussi appelée tâche en cours.

  • Titre traduit

    Time pressure and time estimation


  • Résumé

    This doctoral thesis aims at investigating time pressure to have a better understanding of this so familiar concept and yet so little studied. On the one hand, time pressure is ubiquitous in our occidental society; on the other hand, time perception is essential in our daily activities. Then, we have consciously opted to study time pressure through its effects on time estimation. To this end, we elaborate series of experiments within two different frameworks; time estimation literature with two different tasks (verbal estimation and time production) and prospective memory literature, more precisely with time-based prospective memory tasks. Our assumption is that time pressure leads to a subjective time distortion. The results of our experiments reveal that time pressure causes a temporal distortion when participants have to estimate or produce a duration: in the condition with time pressure they overestimate durations, compared to a condition without time pressure. In contrast, no time pressure effect is revealed on the temporal component of our time-based prospective memory task; but performance on the ongoing task is affected by time pressure.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par [l'auteur] à [Lieu de publication inconnu]

Pression temporelle et estimation du temps


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par [l'auteur] à [Lieu de publication inconnu]

Informations

  • Sous le titre : Pression temporelle et estimation du temps
  • Détails : 1 vol. (175 p.)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.