Identification de nouveaux gènes impliqués dans les anomalies crânio-faciales et bucco-dentaires

par Mathilde Huckert

Thèse de doctorat en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Agnès Bloch-Zupan et de Hélène Dollfus.

Le président du jury était Jamel Chelly.

Le jury était composé de Jamel Chelly, Isabelle Miletich.

Les rapporteurs étaient Corinne Tardieu, Anne Poliard.


  • Résumé

    Les Amélogenèses imparfaites constituent un groupe d’altération de l’émail dentaire d’origine génétique. Cette pathologie peut exister de manière isolée ou associée à d’autres symptômes dans le cadre de syndromes. Certains gènes impliqués sont déjà connus, cependant de nouvelles mutations et de nouveaux gènes restent à identifier. L’étude de familles informatives dans le cadre de ce projet de recherche sur le massif crânio-facial et bucco-dentaire, associée à des stratégies d’identification génétique telles que la sélection de gènes candidats, les zones d’homozygotie, le séquençage haut débit, ont permis d’obtenir des résultats probants. Des investigations futures passant par l’augmentation des cohortes, le développement des outils de séquençage de nouvelle génération, l’étude des modèles cellulaires et animaux permettront d'améliorer la compréhension de l’amélogenèse.

  • Titre traduit

    Identification of new genes involved in cranio-facial and oro-dental anomalies


  • Résumé

    Amelogenesis imperfecta (AI) represents hereditary conditions affecting the quality and quantity of enamel. This disease can exist in isolation or in association with other symptoms in the form of syndromes. Several genes involved in AI are already known, however mutations in these genes are not sufficient to explain all cases of AI. This suggests that mutations in yet unidentified genes underlie AI. The study of informative families included in this research project on cranio-facial and oro-dental anomalies, by using genetic strategies such as candidate gene mutational analysis,homozygosity mapping and next generation sequencing, allowed the discovery of novel genes and mutations in AI. Future investigations based on the recruitment of new families, the development of new next generation sequencing tools and the establishment of cellular and animal models will improve our understanding of amelogenesis.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.