La méthode de l’observation directe dans l’étude des interactions sociales entre personnes âgées vivant avec une démence en institution

par Jean-Bernard Mabire

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Marie-Claire Gay.


  • Résumé

    Nous avons peu d’informations sur les interactions sociales des personnes démentes en institution et sur les effets des interventions psychosociales sur leurs interactions sociales, qui sont favorables à une bonne qualité de vie et à un bon fonctionnement cognitif. 56 résidents d’une maison de retraite vivant avec une démence ont été observés par vidéo, afin d’analyser leurs comportements sociaux et de valider une grille d’observation des interactions sociales : le Social Observation Residents Index (SOBRI). 36 résidents ont bénéficié d’une séance de stimulation psychosociale. Leurs scores au SOBRI ont été comparés à ceux d’un groupe contrôle. La validation du SOBRI met en évidence deux profils de comportements : interactions sociales avec les résidents et avec les soignants. Une séance de stimulation psychosociale favorise significativement les interactions sociales avec les soignants. Des tendances positives sont observées dans les deux groupes sur les interactions sociales entre les résidents. Les résidents vivant avec une démence interagissent spontanément entre eux et avec les soignants. La stimulation psychosociale favorise les interactions avec les soignants. Une stimulation, quelle que soit son intensité, stimule les interactions entre les résidents. Ces résultats doivent être confirmés dans l'objectif de développer des programmes favorisant l’inclusion sociale en institution.

  • Titre traduit

    Impact of a psychosocial intervention and its frequency on the well being and on the quality of life of institutionalized elderly with Alzheimer's disease


  • Résumé

    We have little information about the nature of social interactions of people with dementia living in nursing homes and about effectiveness of psychosocial intervention on social interactions. We know that social interactions promote a good quality of life and a good cognitive functioning. 56 residents with dementia living in a nursing home were observed by video to analyse their social behaviours and to validate an observation grid of social interactions, the Social Observation Residents Index (SOBRI). 36 residents received a session of psychosocial stimulation. Their scores on the SOBRI were compared to those of a control group. The validation of the SOBRI highlighted two profiles of behaviours: social interactions with other residents and with care staff. One session of psychosocial stimulation promotes significantly social interactions with care staff. Positives trends are observed in both groups in terms of increase of social interactions with other residents. Residents with dementia interact spontaneously with other residents and with care staff. Psychosocial stimulation promotes social interactions with care staff. A stimulation, regardless its intensity, seems to stimulate social interactions between residents. Future studies are needed to confirm these trends and to develop programs promoting social inclusion in nursing homes.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.