Chlamydia Trachomatis hijacks energy stores from the host and accumulates glycogen in the inclusion lumen through a dual pathway

par Lena Gehre

Thèse de doctorat en Microbiologie Cellulaire

Sous la direction de Agathe Subtil.

Soutenue le 17-06-2015

à Paris 6 , dans le cadre de École doctorale Complexité du vivant (Paris) , en partenariat avec Institut Pasteur [Paris] (laboratoire) .

Le jury était composé de Georg Häcker, Christoph Dehio, Steven Ball, Vincent Galy.

  • Titre traduit

    Chlamydia Trachomatis détourne l'énergie stockée de l'hôte et accumule le glycogène dans le lumen de l'inclusion par un chemin double


  • Résumé

    Chlamydia trachomatis est une bactérie intracellulaire obligatoire pathogène pour l'homme, qui se développe dans un compartiment appelé inclusion. La membrane de l'inclusion constitue une protection contre les défenses de l'hôte, mais limite l'accès aux nutriments. Un élément essentiel pour C. trachomatis est le glucose. Son polymère, le glycogène, est abondant dans le lumen de l'inclusion. Ce travail a eu pour objectif de reconstituer le flux de glucose dans des cellules infectées et d'expliquer l'accumulation du glycogène. En résumé, notre travail démontre que l'accumulation de glycogène dans la lumière de l'inclusion est le résultat de deux processus, l'import de glycogène " brut " de l'hôte par invagination de la membrane de l'inclusion, et la synthèse de novo de glycogène dans le lumen de l'inclusion. Ce dernier implique l'import d'UDP-glucose par un transporteur de la cellule hôte qui est recruté dans la membrane de l'inclusion, et la sécrétion d'enzymes bactériennes dans le lumen de l'inclusion. Ces mécanismes permettent aux bactéries de stocker des molécules énergétique, inaccessibles à l'hôte.


  • Résumé

    The human pathogen Chlamydia trachomatis is an obligate intracellular bacterium, which develops in a parasitophorous compartment called inclusion. The inclusion membrane serves as a barrier to host defense mechanisms, but limits access to nutrients. One essential nutrient for C. trachomatis is glucose, and its polymer, glycogen, is highly abundant in the inclusion lumen. This work aimed to reconstitute the glucose flow in C. trachomatis infected cells and to understand the mechanisms for glycogen accumulation. In summary, our work demonstrates that glycogen storage in C. trachomatis inclusions is the result of two different strategies, bulk acquisition of host glycogen through invagination of the inclusion membrane, and de novo synthesis of glycogen within the inclusion lumen. The latter mechanism implicates the import of host UDP-glucose through a host transporter that is recruited to the inclusion membrane, and the secretion of bacterial glycogen enzymes into the inclusion lumen. These processes allow the bacteria to build an energy store within the inclusion lumen, out of reach for the host.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.