Composition corporelle du chien par bioimpédancemétrie : validation d'équations prédictives

par Laurence Yaguiyan-Colliard

Thèse de doctorat en Physiologie, Physiopathologie et Thérapeutique

Sous la direction de Dominique Grandjean et de Françoise A. Roux.

Soutenue le 05-05-2015

à Paris 6 , dans le cadre de École doctorale physiologie, physiopathologie et thérapeutique , en partenariat avec École nationale vétérinaire d'Alfort (laboratoire) .

Le jury était composé de Jack-Yves Deschamps, Marianne Diez, Patricia Serradas, Michel Jaffrin.


  • Résumé

    Objectifs : valider des équations prédictives de la teneur en eau totale (TBW) chez le chien vigile de race beagle par bioimpédancemétrie monofréquence à 50 kHz, en comparaison avec la méthode de référence de dilution au deutérium. Ces équations seront ensuite appliquées à différentes races de chiens afin de vérifier leur validité chez tous les formats de chiens.Animaux : 26 chiens de laboratoire de race beagle et 13 chiens de propriétaires de diverses races. Méthodes : TBW est déterminée par la méthode de référence de dilution à l’eau deutérée et indirectement par l’utilisation d’équations prédictives établies à partir de mesures morphologiques et des mesures électriques (résistance et réactance) obtenues au moyen d’un bioimpédancemètre. Résultats : Les données obtenues chez 16 des 26 beagle a permis d’établir, par régression linéaire, deux équations prédictives de la teneur en eau totale suivantes : TBW1 = –0.019(BL2/R) + –0.199(RC + AC) + 0.996W + 0.081H + 12.31; et TBW2 = 0.048(BL2/R) + –0.144(RC +AC) + 0.777W + 0.066H + 0.031X + 7.47, où AC est le périmètre abdominal, H la hauteur au garrot, BL la longueur du corps, R la résistance, RC le périmètre thoracique , W le poids; and X la réactance. Chez les 10 beagles restants, TBW calculée par les équations TBW1 et TBW2 et celle obtenue par la méthode de dilution sont fortement corrélées (R21 = 0.843 ; R22 = 0.816). La 1ère et la 2ème équations sous-estiment de façon non significative la TBW de respectivement 2.4% and 1.6%. Cependant, l’application de ces formules à des chiens de diverses races ne permet pas l’estimation correcte de la TBW par rapport à la méthode de référence.Conclusion : Cette étude montre qu’il est possible et facile d’utiliser la bioimpédance chez le chien vigile. Deux équations prédictives de la TBW ont été développées et validées chez le beagle mais ne sont pas applicables en l’état à d’autres races de chien. La diversité morphologique des races canines obligent à adapter ces équations en fonction de paramètres de conformation et de format.

  • Titre traduit

    Validation of predictive equations of the body composition in dogs


  • Résumé

    Objectives—To develop equations for prediction of total body water (TBW) content in unsedated dogs by combining impedance and morphological variables, and to compare the results of those equations with TBW content determined by deuterium dilution (TBWd). Then to investigate whether these equations were predictive of TBW in various canine breeds.Animals—26 healthy laboratory adult Beagles and 13 healthy adult pet dogs of various breeds.Procedures—TBW content was determined directly by deuterium dilution and indirectly with equations developed from measurements obtained by use of a portable bioelectric impedance device and morphological variables.Results—Impedance and morphological data from 16 of the 26 Beagle dogs were used to determine coefficients for the following 2 equations: TBW1 = –0.019(BL2/R) + –0.199(RC + AC) + 0.996W + 0.081H + 12.31; and TBW2 = 0.048(BL2/R) + –0.144(RC +AC) + 0.777W + 0.066H + 0.031X + 7.47, where AC is abdominal circumference, H is height, BL is body length, R is resistance, RC is rib cage circumference, W is body weight; and X is reactance. Results for TBW1 (R21 = 0.843) and TBW2 (R22 = 0.816) were highly correlated with the TBWd. When the equations were validated with data from the remaining 10 dogs, the respective mean differences between TBWd and TBW1 and TBW2 were 0.17 and 0.11 L, which equated to a nonsignificant underestimation of TBW content by 2.4% and 1.6%, respectively. Applying the two equations to dogs of various breeds showed they are inaccurate to estimate TBW content.Conclusions and Clinical Relevance—Results indicated that impedance and morphological data can be used to accurately estimate TBW content in adult Beagles. This method of estimating TBW content is less expensive and easier to perform than is measurement of TBWd, making it appealing for daily use in veterinary practice. However, the proposed equations need to be modified including morphological parameters such as body size and shape in a first approach. As in humans, morphological-specific equations have to be developed and validated.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.