Extension ou nouvelle théorie de l'internationalisation ? une analyse des stratégies marketing de quatre entreprises multinationales chinoises en Europe.

par Fanfan Zou

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Nathalie Guibert.

Le jury était composé de Jacques Rojot, Bernard Ramanantsoa, 纯 张.

Les rapporteurs étaient Pierre-Louis Dubois, Ulrike Mayrhofer.


  • Résumé

    Aujourd’hui les chercheurs du commerce international ne peuvent pas négliger la croissance significative et soutenue de l’investissement direct étranger (IDE), à la fois entrant et sortant, réalisé par des pays en voie de développement. Parmi ces pays, la Chine est en position de leader, en démontrant un fort élan en tant que récepteur d’IDE et investisseur, pas seulement dans des pays en voie de développement, mais aussi dans des pays développés. Les principaux acteurs derrière cette scène sont des entreprises multinationales (EMN) chinoises. Etant des retardataires en terme de l’internalisation, des EMN chinoises sont en train de concurrencer leurs compétiteurs plus établis, des EMN pionnières, dans le monde entier, y compris dans leurs marchés domestiques. Les études existantes sur l’internalisation de la Chine ne peuvent pas refléter la grandeur et la profondeur du processus d’internalisation de l’empire au milieu. Spécifiquement, des EMN chinoises démontrent des particularités bien distinctes qui méritent des études plus poussées et focalisées. A cet égard, la question souvent posée est si le processus d’internalisation des EMN chinoises peut être expliqué par les théories classiques dérivées des EMN pionnières, ou par les analyses effectuées dans les littératures sur des EMN retardataires. Dans cette thèse, nous répondons cette question en menant une étude sur les stratégies de Marketing des quatre EMN chinoises majores s’internationalisant dans des marchés développés, notamment l’Europe de l’ouest : Huawei, Haier, Lenovo et Geely, qui sont tous déjà leaders dans le marché domestique. En juxtaposant des propositions dérivées des stratégies des EMN chinoises avec les théories d’internalisation existantes (les théories classiques et alternatives), nous démontrons l’évolution et l’adaptation de ces théories dans le nouveau contexte de la globalisation, qui constitue aussi à une contribution managériale à la fois aux EMN retardataires et aux EMN pionnières.

  • Titre traduit

    Theoretical extensions or path-breaking new theories of internationalization ? An analysis of the marketing management strategies of four chinese multinational enterprises in Europe : late bird catches the worm (too)


  • Résumé

    Nowadays researchers of International Business could not possibly fail to notice the phenomenon that the FDI (Foreign Direct Investment) inflows and outflows of the world's developing countries keep increasing at a steady pace, and within this group, China continues to take the lead, showing great momentum both as a recipient of foreign investments and as an investor itself, not only in fellow developing countries, but in developed ones as well. And the main player and driver behind the scene is the country's MNEs (Multinational Enterprises) - latecomers in terms of internationalization, Chinese MNEs are competing their more established competitors, the MNE early-movers, all over the world, including in the home markets of the latter. Existing studies on China’s internationalization fail to reflect its scale and depth; Chinese MNEs as well as the social-economical situation of the country as a whole demonstrate distinct features, which deserve more-focused and case-specific studies. While questions often linger on whether the internationalization process of Chinese MNEs can be explained in terms of mainstream theories derived from early-movers, or in terms of the analyses that have so far been offered for latecomers, we decide to make a contribution to the solution of the question by having a focused examination on the Marketing strategies of four major Chinese MNEs internationalizing into developed country markets, notably West Europe: Huawei, Haier, Lenovo and Geely - all of which are already leaders in the domestic market and actively seeking a global leadership. By juxtaposing propositions derived from the strategic behaviors of Chinese MNEs with existing internationalization theories (both mainstream and alternative), we demonstrate how such theories could evolve in the new context of globalization, and make managerial contributions to both MNE latecomers and early-movers alike.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (319 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 293-319

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T2015-51
  • Bibliothèque : Bibliothèque de l'Université Panthéon-Assas (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.