Experiments in Art and Technology : la question environnementale

par Christophe Leclercq

Thèse de doctorat en Arts et sciences de l'art

Sous la direction de Anne-Marie Duguet.

Le président du jury était Pierre-Damien Huyghe.

Le jury était composé de Anne-Marie Duguet.

Les rapporteurs étaient Christian Jacquemin, Sally Norman.


  • Résumé

    L'activité théorique et pratique d'Experiments in Art and Technology (E.A.T.) soulève un certain nombre de problèmes esthétiques, ceux posés par une organisation qui soutient la collaboration entre artistes et ingénieurs, à l'intérieur comme à l'extérieur du monde de l'art. Cette thèse interroge l'irruption, jugée symptomatique, de la question environnementale en art, et la mobilisation, par les principaux acteurs d'E.A.T., du concept équivoque d'environnement pour désigner non seulement ce qui nous entoure, mais aussi ce qui peut nous influencer. En confrontant les propos de John Cage, Robert Whitman et Robert Rauschenberg sur leur pratique à des œuvres de références attestant de l'imprégnation des technologies dans nos existences on identifie une approche environnementale qui participe d'une explicitation, par l'art, de l'environnement contemporain. Ces artistes s'efforcent en effet de mettre en évidence, par leur travail, les qualités esthétiques d'un environnement naturel et artificiel, à l'égard duquel on ne peut plus être indifférent. L'attention portée à la perception dans l'expérience de cet environnement, témoigne d'un intérêt commun pour une physique phénoménale qui, bien qu'en relation avec des préoccupations scientifiques, s'en démarque cependant. Il s'agit non seulement de transformer cet environnement diffus en un espace perçu, mais également d'interroger la place et le rôle de l'artiste dans la mise en forme de l'environnement humain. S'élabore ainsi avec E.A. T., une recherche-action centrée sur l'individu, et qui envisage la possibilité, non plus simplement de vivre dans, mais d'exister avec son environnement.

  • Titre traduit

    Experiments in Art and Technology (E. A. T.) : the environmental question


  • Résumé

    The theoretical and practical activity of Experiments in Art and Technology (E.A. T.) raises a number of aesthetic problems - those posed by an organization whose aim was to facilitate and encourage collaboration between artists and engineers, both inside and outside the art world. This thesis investigates the eruption of environmental issues in art and the use made by E.A.T.'s main actors of the ambiguous concept of the environment, a concept which includes not only what surrounds us but also that which can have an influence on us. By juxtaposing and comparing what John Cage, Robert Rauschenberg and Robert Whitman had to say about their practice with key works on the infiltration of technology into our lives, we will identify an environmental approach that is part of an “explicitation” of the contemporary environment by and through art. These artists strive to highlight, through their work, the aesthetic qualities of a natural and artificial environment, the consequences of which cannot leave us untouched or indifferent. The focus on perception in the experience of this environment reflects a common interest in a 'phenomenal physics' which, even if related scientific concerns, also differs significantly from them. It is not only a question of the transformation of this pervasive environment into a perceived space but also a matter of investigating the place and role of the artist in the shaping of the human environment. Thus we see in E.A.T.'s program an activity a form of action-research focused on the individual, which envisages also the possibility not only of living in but of existing with one's environment.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.