Le héros entre remémoration et oubli : un parcours entre fictions et autofictions artistiques

par Isabel Cunha de Almeida

Thèse de doctorat en Arts

Sous la direction de Bernard Guelton.

Soutenue le 14-12-2015

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale Arts plastiques, esthétique et sciences de l'art (Paris) , en partenariat avec Institut ACTE (Paris) (laboratoire) et de Équipe Fictions & interactions (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Gisèle Grammare.

Le jury était composé de Bernard Guelton.

Les rapporteurs étaient Fabrice Flahutez, Helio Fervenza.


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet un ensemble de réalisations artistiques qui jouent entre fiction et autofiction. Elle se construit à partir d’une enquête sur un « héros » entre remémoration et oubli. Elle développe une série d’expérimentations et de questions qui concernent les notions de héros individuel et de héros collectif, de mémoire, les limites entre l’autobiographie et l’autofiction. « L’Artiste », « l’Auteure », « le héros » forment trois entités singulières qui se croisent, s’imbriquent et ce faisant, interrogent leurs statuts respectifs. Ainsi, « l’Artiste », dans un jeu d’ubiquités et d’ambiguïtés, cède sa place, en tant que personnage, à « l’Auteure ». Le héros individuel ou « Z-héros » construit par « l’Auteure » cède sa place au héros collectif. La mémoire collective permet de construire cette identité partagée du héros collectif, mais sur quels faits, quels oublis ? « L’Artiste » ici fournit des documents, des images, mais vient brouiller les pistes. Il fait resurgir la mémoire individuelle au sein d’une histoire collective. Ces différentes questions, les oeuvres qui en ont fondé l’existence sont développées dans cette thèse en trois grands moments : l’apparition du héros, sa disparition puis réapparition et les artifices de l’auteur.

  • Titre traduit

    The hero between recollection and forgetting : an artistic trip between fictions and autofictions


  • Résumé

    This thesis presents a collection of artistic works that exist between fiction and autofiction. It is based on a study of the "hero" between recollection and forgetting. It develops a series of experiments and questions concerning notions of the individual hero and the collective hero, of memory, and the borders between autobiography and autofiction. The artist, the author and the hero form three specific entities that intersect and overlap, and in doing so, question their respective statutes. Thus, the artist, in a game of ubiquities and ambiguities, yields his position as a figure to the author. The individual hero or Z-hero created by the author gives way to the collective hero. Collective memory can create this shared identity of the collective hero, but on what grounds, with wich omissions ? The Artist here provides the documents and the images, but confuses the issue. He brings back the individual memory within a collective history. These different questions and the works that have founded their existence are developed in this thesis in three major moments : the emergence of the hero, his disappearance followed by reappearance, and the artifices of the author.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.