Étude de maladies du rythme cardiaque à l'aide de cellules souches pluripotentes induites

par Mariam Jouni

Thèse de doctorat en Biologie. Biologie des organismes

Sous la direction de Patricia Lemarchand, Kazem Zibara et de Nathalie Gaborit.

Le président du jury était Vincent Probst.

Les rapporteurs étaient Stéphane Hatem.


  • Résumé

    Les troubles du rythme sont des maladies cardiaques fréquentes et sont une cause majeure de mort subite par anomalie de l‘excitabilité du coeur. L‘étude de ces dysfonctionnements est essentielle pour comprendre les mécanismes responsables de ces maladies cardiaques et mettre au point de nouveaux traitements. La technologie des cellules souches pluripotentes induites (iPS) permet de générer, à partir de cellules somatiques d‘un patient, des cellules souches pluipotentes spécifiques de ce patient, qui peuvent ensuite être différenciées en tout type cellulaire, dont les cardiomyocytes. Lorsqu‘elles sont obtenues à partir de patients souffrant d‘un trouble du rythme, elles permettent la modélisation du trouble du rythme cardiaque du patient. Ce travail a permis la caractérisation moléculaire et fonctionnelle de troubles du rythme cardiaque génétiques héréditaires, syndrome du QT long et syndrome de Brugada, grâce à la différenciation en cardiomyocytes d‘iPS provenant de patients atteints de ces arythmies.

  • Titre traduit

    Analysis of Heart Rhythm Disorders using Induced Pluripotent Stem Cells


  • Résumé

    Heart rhythm disorders are frequent heart diseases and are a major cause of sudden cardiac death from abnormal excitability of the heart. Studying these dysfunctions is essential to understand the mechanisms of these cardiac diseases and develop new treatments. The technology of induced pluripotent stem cells (iPS) allows generation, from a patient‘s somatic cells, of pluripotent stem cells specific for this patient, which can be differentiated in any type cell, including cardiomyocytes. When obtained from a patient suffering from an arrhythmic syndrome, these cells will thus allow the modeling of the patient‘s cardiac rhythm disorder. In this thesis, we characterized at molecular and functional levels, genetically inherited cardiac arryhthmias, long QT and Brugada syndrome (BrS), using cardiomyocytes differentiated from induced pluripotent stem cells derived from patients suffering from these genetically inherited arrhythmias.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (173 p.)
  • Annexes : Bibliogr. [270 réf.]

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 15 NANT 11-VS
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.