Critères de différenciation et d'indifférenciation dans les représentations sociales de l'autistme chez les éducateurs

par Tsouria Amel Guelai

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Pascal Moliner et de Ali Mecherbet.

Le président du jury était René Pry.

Le jury était composé de Serge Portalier, Mohamed Tahar Boutaghane, Mohammed El Amine Sedjelmaci.


  • Résumé

    Malgré son intérêt heuristique, très peu d’études ont été menées à propos des représentationssociales de l’autisme. Et dans cette étude nous utilisons le concept de représentations socialespour analyser la façon dont les éducateurs qui exercent leurs métier dans les centrespsychopédagogiques et qui n’ont eu aucune formation sur l‘autisme, perçoivent les enfantsatteintes de l‘autisme et nous nous sommes interrogés également sur la manière dont cesprofessionnels reconnaissent ces enfants en matière des signes observés.La présente recherche s'investit dans la compréhension et l'explication des difficultésrencontrées dans la reconnaissance de l’autisme retrouvées par les éducateurs, selon lareprésentation sociale que ceux-ci ont de ce trouble.Notre premier objectif est l’autisme en tant qu’objet de représentation sociale et plus enparticulier pour repérer les critères de différenciation et d’indifférenciation de l’autisme dansleurs représentations sociales. Nous interrogerons l'élément fondamental de la représentation,le « noyau central » qui détermine à la fois la signification et l'organisation de lareprésentation et vérifier comment les éducateurs hiérarchisent les critères d’identification del’autisme ce qui va permettre de connaitre l’ordre subjectif de ces signes pour les éducateursau niveau des CPP. De plus, pour permettre de dévoiler à la fois les aspects cognitifs etsociaux de leurs savoirs « naïfs » sur l’autisme.Cette recherche peut également s'inscrire dans le cadre d'une recherche d'innovation dans lamesure où elle vise à apporter au système en place une nouveauté. En effet, elle s'avèreintéressante dans la mesure où, elle dévoile leurs systèmes de croyances, les stéréotypes, lesvaleurs produites et partagées par les individus d’un même groupe et leurs positionnementvis-à-vis les connaissances scientifiques afin de dégager des stratégies pour une sensibilisationmieux ciblée.Nos résultats montrent bien que les éducateurs partagent un savoir du sens commun surl‘autisme. Et nous avons trouvé que pour les éducateurs non-formés, un enfant autiste est unindividu qui vis dans son propre monde et qui a des troubles de communication. Il s’agit dedeux critères centraux pour la reconnaissance de l’autisme autrement dite ; le noyau central deleurs représentations se compose de ces deux éléments considérés comme non-négociables.Nous avons vérifié également l’effet de différents variables comme le sexe, le statutprofessionnels des éducateurs sur les représentations sociales de l‘autisme chez les éducateursnon-formés. Et dans une deuxième étape nous avons essayé d’analyser les pratiquesprofessionnelles des éducateurs formés et les éducateurs non-formés dans leurs travaux avecles enfants autistes au niveau des centres spécialisés de l’autisme ainsi que les centrespsychopédagogiques qui accueillent des enfants avec déficience intellectuelle.

  • Titre traduit

    Criteria of differentiation and lack of differentiation in the social representations of the autist in the teachers


  • Résumé

    Despite its heuristic interest, very few studies have been made about social representationsof autism. And in this study, we use the concept of social representations to analyze howeducators exercise their profession in these psycho-educational centers, and had no training inautism, perceive children affected by autism, and we wondered about the way that theseprofessionals recognize these children in terms of signs observed.This research is involved in understanding and explaining the difficulties in the recognitionand differentiation of autism found by educators, according to the social representation thatthey have this disorder.Our first objective is autism as an object of social representation and in particular to identifythe criteria of differentiation and non-differentiation of autism in their social representations.We will interrogate the fundamental representation, the "core" that determines both themeaning and organization of the representation and check how educators prioritize theidentification of autism criteria which will allow knowing the subjective nature of these signs.This research can also be seen in the context of a search for innovation insofar as it seeks tobring up new things to the system. In fact, it is interesting insofar as it reveals their beliefsystems, stereotypes, values produced and shared by individuals within a group and their positioning towards the scientific knowledge to develop strategies for a more focusedawareness.Our results show that educators share common sense knowledge about autism. And wefound that for untrained teachers, an autistic child is an individual who lives in his own worldand has communication disorders. there are two central criteria for the recognition of autismcalled otherwise, the core of their representations consists of these two elements. We alsoexamined the effect of different variables such as sex, professional status of teachers on socialrepresentations of autism in this population.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.