Contribution à l'analyse des pratiques de coopération inter-organisationnelle territorialisée : le cas de l'Insertion par l'activité économique

par Stephen Girard

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Véronique Zardet.

Soutenue le 07-12-2015

à Lyon 3 , dans le cadre de École doctorale Sciences économiques et gestion (Lyon) .

Le président du jury était Céline Broggio.

Le jury était composé de Céline Broggio, Gilles Paché, Yvon Pesqueux, Miguel Delattre, Philippe Truchot.

Les rapporteurs étaient Gilles Paché, Yvon Pesqueux.


  • Résumé

    La territorialisation des politiques publiques repose sur un grand nombre d’acteurs-relais, dont la coopération est considérée comme une donnée, rarement comme une variable à construire. Pourtant, les organisations ne sont pas des agents économiques désincarnés, mais des entités constituées d’individus, dont la mise en disponibilité relationnelle n’est pas garantie par la seule « proximité géographique ». Cette thèse traite des coopérations inter-organisationnelles territorialisées, dans le cadre d’un dispositif d’Insertion par l’Activité Économique (IAE), et mobilise trois études de cas.Elle montre que les coopérations inter-organisationnelles ne sont pas un processus naturel, qu’elles ont besoin d’un cadre favorable pour s’exprimer positivement. Mais aussi, que la pertinence du cadre ne garantit pas à lui seul leur efficacité/efficience et leur durabilité. La performance socio-économique globale du dispositif repose également sur la qualité de son pilotage, car le système IAE ne s’auto-organise pas. À ce titre, nous proposons l’implémentation d’un outil de contractualisation, comme levier de l’activation du pilotage des coopérations inter-organisationnelles territorialisées, entre les pouvoirs publics et les structures d’IAE, qui viendrait enrichir l’actuel dialogue de gestion.

  • Titre traduit

    Contribution to the analysis of the practices of territorialized inter-organizational cooperation : a case study of Inclusion by Economic Activity


  • Résumé

    The territorialization of public policy depends on a large number of “link-actors” whose cooperation is considered as a given and rarely as a variable to be constructed. However, the organizations are not disincarnated economic agents, but entities made up of individuals whose propensity to relationships is not guaranteed uniquely by “geographical proximity.” This thesis deals with the territorialized inter-organizational cooperation within the framework of an Active Inclusion through Economic Activity (AIEA) scheme and involves three case studies.It demonstrates that inter-organizational cooperation is not a natural process, that it requires favorable conditions in order to have a positive outcome. Furthermore, the pertinence of the framework does not in and of itself guarantee its efficiency/effectiveness and its sustainability. The global socio-economic performance of the scheme depends equally on the quality of its monitoring insofar as the AIEA system is not self-organized. With this in mind, we propose the implementation of a contract agreement tool, as a lever for the activation of the monitoring of territorialized inter-organizational cooperation, between the public authorities and the AIEA structures, which would enhance the current management dialog.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Bibliothèques universitaires.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.