Financer la cité : la Caisse des dépôts et l'économie politique du développement urbain

par Raphaël Fretigny

Thèse de doctorat en Sciences politiques

Sous la direction de Gilles Pinson.

Soutenue le 07-12-2015

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales (Lyon) , en partenariat avec Triangle, action, discours, pensée politique et économique (Lyon) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Patrice Duran.

Le jury était composé de Gilles Pinson, Ève Chiapello, Ludovic Halbert.

Les rapporteurs étaient Patrick Le Galès, Thibault Tellier.


  • Résumé

    La thèse est partie d’un problème empirique : trouver une cohérence à la diversité et aux mutations des interventions de la Caisse des dépôts et consignations (CDC) dans le développement urbain. Elle étudie les activités urbaines de cette institution financière publique en plaçant justement la focale sur l’articulation de ses deux caractéristiques majeures. Tout en étant soumise à des injonctions politiques et à «l’intérêt général», la Caisse des dépôts doit assurer la rémunération des fonds dont elle assure la gestion, notamment ceux issus de l’épargne. L’enquête «suit» l’argent de la Caisse des dépôts depuis sa collecte jusqu’à son investissement dans le cadre urbain. L’étude porte notamment sur deux villes : Sarcelles et Nantes. La thèse révèle que l’évolution du rôle de l’État et de la CDC dans la circulation des financements dans l’économie a fortement marqué de son empreinte les formes urbaines. Elle montre combien la croissance urbaine d’après-guerre doit à la Caisse des dépôts. L’établissement oriente alors, sous le contrôle de l’État, une part importante de l’épargne vers le financement du développement urbain. La forme du grand ensemble doit beaucoup à ce modèle financier et aux filiales techniques de la CDC. La libéralisation financière des années 1980 se traduit par une réduction de l’emprise de la Caisse des dépôts sur l’épargne et sur le crédit au développement urbain, au profit du marché. Une série de dispositifs comptables impose progressivement une discipline de marché aux circuits financiers de la CDC et a tendance à confiner son rôle dans l’appui des politiques urbaines au crédit au logement social.

  • Titre traduit

    Financing the city : the Caisse des Dépôts et Consignations and urban development policies in France


  • Résumé

    This dissertation aims at finding a coherence in the diversity of interventions and in the evolution of the Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) in urban development. It analyses the involvement of this public financial institution in urban development, by placing the focus on the articulation of its two major characteristics. While being subjected to political injunctions and to the "general interest", the CDC has to remunerate the capital it manages, especially household savings. The inquiry consists in "following" the money from the deposit to its investment in the urban setting. The study focuses in particular on two cities: Nantes and Sarcelles.This dissertation reveals how the changing role of the State and of the CDC in the financial system has left a significant mark on urban forms. It shows how much postwar urban growth owes to the CDC. At the time, this institution routed, under the control of the state, a large portion of savings into the financing of urban development. The shape of the housing projects (grands ensembles) owes much to the financial model and technical subsidiaries of the CDC. Financial liberalization in the 1980s then reduced the influence of the CDC on savings and on credits to urban development, in favor of the market. Reforms of accounting techniques and norms gradually imposed market discipline to the CDC’s financial circuits and tended to confine its role in support of urban policies to credits for social housing.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.