Récits, événements de vie et dessins de l'arbre chez des patients schizophrènes français et péruviens

par Rosario Katty Merma Choquehuanca

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Lydia Fernandez.

Soutenue le 16-07-2015

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon) , en partenariat avec Laboratoire Science, Santé, Individu. SIS (équipe de recherche) .

Le président du jury était Isabelle Boulze.

Le jury était composé de Lydia Fernandez, Nadja Maria Acioly-Régnier.

Les rapporteurs étaient Amal Mahmoud El Sayed Hachet.


  • Résumé

    Cette étude a pour objectif comparer deux populations selon les facteurs socio-démographiques, personnels, psychopathologiques, psycho-corporels et relationnels et étudier le vécu de la maladie sur la vie personnelle, familiale et sociale chez les schizophrènes français et péruviens à travers les récits de vie recueillis au cours de la recherche. Nous avons formulé deux hypothèses générales : Les récits et évènements de vie rapportés par les patients schizophrènes français et péruviens ne seront pas fondamentalement différents du fait de l’universalité de la pathologie et le dessin de l’arbre utilisé chez les patients schizophrènes français et péruviens permettra de mettre en évidence des différences en fonction de la population étudiée. Population : Elle est composée de 26 patients hommes et femmes âgés de 18 à 57 ans (âge moyen : 36 ans) stabilisés par leur traitement, ayant fait l’objet d’un diagnostic de Schizophrénie de type paranoïde (F20.0x), schizophrénie de type indifférenciée (F20.3X) et trouble délirant (F22.0) selon le DSM IV-R. Instruments : Nous avons utilisé trois types d’outils pour tester nos hypothèses : Dessins de l’arbre, questionnaire d’événements de vie d’Amiel Lebigre et récits de vie. Résultats : Les résultats indiquent que les récits, évènements de vie et des dessins de l’arbre des patients schizophrènes français et péruviens sont différents (situation familiale, professionnelle, événements de vie, troubles psychologiques). Conclusion : Cette étude nous a permis d’appréhender la réalité des patients schizophrènes dans les deux pays : le contexte social et la prise en charge des patients. Nous avons repéré que les histoires des patients schizophrènes péruviens sont plus interrompues et peu élaborés. Elle met en lumière des aspects encore peu étudiés chez les patients schizophrènes (sexualité, image du corps, aspect social, couleur des dessins).

  • Titre traduit

    Life stories, life events and tree test of french and peruvian schizophrenic patients


  • Résumé

    This study aims to compare two populations by socio-demographic, personal, psychopathology, psycho-physical and relational factors and to study the experience of the disease on the personal, family and social life in French and Peruvian schizophrenics through the life stories collected during the research. We made two general hypotheses: Stories and life events reported by the French and Peruvian schizophrenic patients will not be fundamentally different because of the universality of the pathology ; and the tree test made by French and Peruvian schizophrenic patients will highlight differences depending on the population studied. Population : It’s composed of 26 men and women patients aged from 18 to 57 years (mean age 36 years) stabilized by treatment, having been diagnosed with paranoid Schizophrenia (F20.0x), schizophrenia undifferentiated type (F20.3X) and delusional disorder (F22.0) according to DSM IV-R. Instruments : We used three types of tools to test our hypotheses: tree test, life events and life stories. Results : The results indicate that the stories, life events and tree test of French and Peruvian schizophrenic patients are different (family situation, professional, life events, psychological disorders). Conclusion : This study allowed us to understand the reality of schizophrenic patients in the two countries: the social context and the care given to patients. We've detected that stories of Peruvian schizophrenic patients are interrupted and unsophisticated. It highlights aspects that have not been deeply studied yet in schizophrenia (sexuality, body image, social, color drawings).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.