Le patrimoine fortifié du lignage de Neufchâtel-Bourgogne (XIIIe-XVIe siècles)

par Vianney Muller

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Gérard Giuliato.

Le président du jury était Bertrand Schnerb.

Le jury était composé de Hervé Mouillebouche, Philippe Racinet.

Les rapporteurs étaient Michelle Bubenicek.


  • Résumé

    Les familles seigneuriales n’ont que rarement servi de cadre à l’étude du phénomène castral. Le lignage de Neufchâtel-Bourgogne présente un double d’intérêt. D’une part, son ascension sociale est très marquée entre le XIIIe et le XVIe siècle, d’autre part son patrimoine castral, composé de 37 châteaux, est disséminé sur plusieurs principautés, du comté de Bourgogne au duché de Luxembourg. La démarche historique permet de décrypter le jeu des stratégies territoriales de la famille et de dégager les structures de la gestion de la démographie familiale. L’approche en archéologie du bâti offre un regard renouvelé qui permet parfois de préciser le rôle de la famille dans la construction ou l’aménagement de ses châteaux. La réunion des deux méthodes permette une meilleure compréhension des fonctions assurées par le château (résidence, défense, administration, pôle économique et symbolique) et leur évolution. Elle permet enfin de saisir le fonctionnement quotidien d’un réseau castral seigneurial où les échanges s’affranchissent des limites des principautés.

  • Titre traduit

    The fortified heritage of the Neufchatel-Burgundy’s lineage (13th-16th centuries)


  • Résumé

    The seigneurial families are rarely a framework for reflection of the castral phenomenon. The Neufchatel-Burgundy’s lineage is particularly interesting for two reasons. Firstly, for its social rise between the 13th and 16th centuries and secondly, for its 37 castles which are settled through several medieval principalities, from County of Burgundy to the Duchy of Luxembourg. The historical approach allows to decrypt the territorial strategy and the adaptability to manage his familial demography. The archeology of architecture shows family’s role into construction and development of its castles. Both of these methods help for comprehension of the functions of the castles (residence, defense, administration, economy and influence) and their evolutions. Finally, it shows the mechanisms of a castral network and how exchanges between castles can overcome the borders of the principalities.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 4 vol. (475 p., 443 p., 891 p., 397 p.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Centre Edouard Will - Le monde méditerranéen antique. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.