Official business : accounting for interest group influence in EU Commission policy-making

par Vlad Gross

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Renaud Dehousse.

Le président du jury était Cornelia Woll.

Le jury était composé de Renaud Dehousse, Hussein Kassim, Anne Rasmussen, Yves Surel.

Les rapporteurs étaient Hussein Kassim, Anne Rasmussen.

  • Titre traduit

    Une tâche officielle : l'influence des groupes d’intérêt sur les politiques publiques de la Commission Européenne


  • Résumé

    Cette thèse présente une contribution théorique et empirique à la recherche sur la représentation politique des groupes d’intérêt. Plus précisément, son objectif est de développer une analyse de la question la plus importante dans ce domaine, notamment celle de l’influence de groupes d’intérêt sur les politiques de la Commission Européenne. La nature multiforme de l’influence a été présentée dans le premier chapitre, avec un appui sur le rôle des fonctionnaires publics, le contexte politique et les caractéristiques des groupes d’intérêt. Le succès du lobbying a été comparé à travers de différents DGs de la Commission mais aussi à travers des différents contextes politiques avec des différents degrés de saillance et conflit. Les résultats de recherche confirment le rôle primordial des fonctionnaires publics dans les changements des politiques publiques au niveau de la Commission Européenne. Les recherches sur l’influence des groupes d’intérêt doivent prendre en compte le chevauchement de préférences exprimées par les décideurs politiques et les groupes d’intérêt pour mieux comprendre le succès de leur lobbying. En plus, les groups de business ont plus d’influence politique auprès des fonctionnaires qui travaillent dans les directions qui s’appuient sur les politiques économiques. Les résultats soulignent aussi l’importance des variables institutionnelles qui définissent le contexte dans lequel l’influence est exercée. Autrement dit, si certains groupes d’intérêt sont influents dépend du cadre institutionnel, et plus généralement du contexte politique dans lequel l’influence est utilisé.


  • Résumé

    This study is an account of interest group representation and lobbying success in the European Union. The questions I address are when and why interest groups succeed (or fail) to obtain their preferred policy outcome in the European Commission decision-making process. Lobbying success cannot be exclusively perceived as a function of the political resource exchanges between interest group coalitions and EU institutions. Instead, I argue that policy influence is a complex process that is under the control of policymakers. While multiple actors can effectively influence policy, public officials have a central-veto player-role in the process. They can also accommodate or reject interest group demands for other reasons than information exchange, such as their own ideological preferences, institutional embeddedness or the policy context. I argue that lobbying success can be better explained by a convergence between policymaker preferences, interest group preferences, and the policy context in which their preferences emerge. Thus, I focus on the role of policymakers as the predominant actors with formal agency capacities to change policy. Interest group scholars rely on methodological diversity, combining process tracing and survey designs, to establish the policy preferences of relevant political actors. By using such an approach, the results presented here paint a more refined picture of lobbying success, which depends much more on policymaker preferences than previous studies have considered. This conclusion should encourage scholars in the field to pay more attention to strong and weak ties within policy elite networks in an effort to better understand lobbying success.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (199 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 175-199

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.