Sous l'adaptation, l'immunité : étude sur le discours de l'adaptation au changement climatique

par Pierre-Olivier Garcia

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Olivier Soubeyran.

Le président du jury était Michel Lussault.

Le jury était composé de Xavier Arnauld de Sartre, Dominique Bourg.

Les rapporteurs étaient Magali Reghezza-Zitt, Guillaume Faburel.


  • Résumé

    L’adaptation au changement climatique (CC) est une catégorie de pensée et d’action. Elle rassemble toutes les pratiques qui visent à prendre en compte et faire face aux conséquences territoriales du CC. Ce travail de thèse étudie le discours de l’adaptation au CC, et propose l’immunité comme grille de lecture alternative.La première partie de la thèse s’attache à montrer comment se met en ordre le discours de l’adaptation au CC, ici défini comme l’ensemble fini des énoncés qui en font leur enjeu central. Si ce discours paraît a priori opaque parce que très diversifié, nous montrons, en étudiant son évolution au sein de la revue Global Environmental Change, une mise en paradigme à la fin des années 2000. Le paradigme de la résilience reconfigure et met en ordre d’une façon spécifique le discours de l’adaptation au CC. L’adaptation ne se pense désormais plus comme un ajustement à des stimuli climatiques externes, mais à partir de son adaptativité interne, c’est-à-dire sa capacité à se laisser recomposer par les changements externes et internes.La seconde partie de la thèse amène des arguments en faveur de l’immunité comme notion structurante, mais non dite, du discours de l’adaptation au CC et plus largement de la géographie et de l’aménagement. Pour cela, l’immunité est d’abord travaillée dans ses dimensions théoriques. L’anthropologie philosophique de P. Sloterdijk, qu’il appelle parfois une immunologie générale, en est le point de départ. Afin de rendre compatible l’immunité avec les enjeux essentiels de la géographie que sont l’écologie et le politique, les apports de Sloterdijk sont complétés et amendés par d’autres approches, notamment celles de R. Esposito et F. Neyrat. Dès lors, le cas d’étude des Pays-Bas nous permet d’observer en quoi l’immunité est au fondement de l’ordre de ce milieu. Ce pays est à la fois exemplaire d’une planification qui immunise les sociétés de leur milieu, ici un delta, et de la mise en politique contemporaine de l’adaptation au CC. Cette thèse permet alors de mettre en regard deux grands principes, l’immunité absolue et l’adaptativité, qui structurent en des termes contradictoires la mise en ordre contemporaine des milieux et que l’adaptation au CC résout d’une façon spécifique.

  • Titre traduit

    Under adaptation, Immunity : study on the discourse of climate change adaptation


  • Résumé

    Climate Change Adaptation (CCA) is a category of thought and action. It clusters every practice that seeks to deal and cope with the territorial consequences of climate change. It is proposed in this work to study the discourse of adaptation to CC and to provide immunity as an alternative approach.The first part of this study investigates how this discourse -here defined as the whole set of statements concerning CCA- is set into a specific order. Because of its heterogeneity, this discourse may initially be characterised as opaque. Yet, the study of its evolution along the one of the scientific journal Global Environmental Change, highlights the emergence, over the 2000’s, of the resilience paradigm. This very paradigm reconfigures and sets the CCA discourse into a specific order. From then on, adaptation is no longer understood as the meer adjustment to external climatic stimuli, but as the social group own adaptativity, defined as the capacity to let itself be restructured by any internal or external change.The second part of this study argues in favour of considering immunity as a tacit but nevertheless highly structuring notion within the CCA discourse and within geography and planning theory. Immunity is first approached theoretically by exploring the philosophical anthropology of P. Sloterdijk, that he happened to name general immunology. In order to transfer immunity into geography and planning theory, the sloterdijkian theoretical tools are then discussed and built on with other approaches, including F. Neyrat’s and R. Esposito’s work. Eventually, studying the case of the Netherlands reveals how immunity is at the heart of the order of some specific milieu. Indeed, this country is a paradigmatic case of a planning tradition that immunises society from its geographical milieu and an example of the implementation of CCA public policy.This thesis puts into perspective two contradictory main principles of the contemporary ordering of the milieus: absolute immunity and adaptativity. It shows how CCA resolves this contradiction in a very specific way.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?