L'estimation de l'économie souterraine : les apports d'une modélisation floue

par Mostafa Tahmasebi

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Michel Rocca.

Soutenue le 28-05-2015

à Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale sciences économiques (Grenoble) , en partenariat avec Centre de recherche en économie de Grenoble (laboratoire) .

Le président du jury était Véronique Simonnet.

Les rapporteurs étaient Sophie Dabo, Philippe Adair.


  • Résumé

    Une grande d’attentions ont été accordée au cours des années récentes à l’étude de l'économie souterraine dans de nombreux pays développés et en voie de développement. Les conséquences et les implications politiques associées à cette partie ambiguë de l’économie ont suscité des inquiétudes parmi les économistes et les gouvernements qui ont été amenés à proposer diverses mesures et méthodes d’estimation. Il n’est cependant pas facile d’évaluer avec exactitude et précision la taille (l’ampleur) et la tendance de l’économie souterraine à cause de sa nature cachée (dissimulée, discrète). Néanmoins, certaines techniques ont été utilisées par les économistes pour estimer directement ou indirectement la taille de l’économie souterraine. Dans ce manuscrit de thèse, nous nous intéressons à l’économie souterraine comme un phénomène universel ayant une manifestation unique et incontournable sous forme d’activités à la fois légales et illégales. Le but principal de cette thèse est de proposer des « méthodes floues » (méthode de la logique floue) pour en mesurer la taille et la quantité. Dans un premier temps, nous avons construit un cadre conceptuel nous permettant d’étudier les spécificités de l’économie souterraine. Ensuite, de nombreuses (plusieurs, différentes…) méthodes communes d’estimation (méthodes en vigueur pour l’estimation) de l’économie souterraine ont été examinées. Les conditions de base de l’application du concept flou (de la logique floue) ainsi que les conditions initiales de l’économie souterraine ont été explorées (interrogées) pour voir si elles correspondent les unes aux autres (si elles font la paire, si elles sont cohérentes). Dès lors que la logique floue permet une modélisation rapide même avec des données imprécises et incomplètes et des fonctions non-linéaires d’une complexité arbitraire et d’atteindre la simplicité et la flexibilité, nous avons été encouragés à appliquer cette méthode. Trois méthodes floues ont été proposées pour évaluer l’économie souterraine sur la base des enquêtes initiales réalisées pendant la période 1985-2010, à savoir : la modélisation floue appliquant la moyenne et la variance, la modélisation floue appliquant le regroupement flou, la modélisation floue utilisant de multiples indicateurs et causes avec des données floues. En dernier lieu, la taille de l’économie souterraine a été mesurée pour la France, l’Allemagne, l’Italie, les Etats-Unis et le Canada. Les résultats issus de ces différentes méthodes floues ont ensuite été comparés avec ceux obtenus par d’autres méthodes conventionnelles. Il peut être affirmé que les méthodes proposées dans ce travail de recherche sont qualitativement comparables avec les méthodes couramment utilisées pour évaluer l’économie souterraine.

  • Titre traduit

    The estimate of the underground economy : the contributions of the fuzzy modeling


  • Résumé

    Much attention has been paid in recent years to the study of the underground economy in many developed and developing countries. The consequences and the policy implications linked with this ambiguous part of the economy have raised concerns among economists and governments that led to proposing various measures and estimation methods. It is not however easy to estimate accurately and precisely the size and trend of the underground economy due to its hidden nature. But, some techniques have been used by economists to directly and indirectly estimate the size of the underground economy.In this thesis, we have focused on the underground economy as a universal phenomenon having its unique and inescapable manifestation in the form of both legal and illegal activities. The main purpose of this thesis is to propose the fuzzy methods to measure the size and the amount of the underground economy.We first constructed a conceptual framework that allowed us to study the specifications of the underground economy. The common numerous estimation methods of the underground economy and their weaknesses and strengths were reviewed then. The basic conditions of applying the fuzzy concept and the initial conditions of the underground economy were investigated to see if they match. Since fuzzy modeling allows for rapid modeling even with imprecise and incomplete data and lets us to model non-linear functions of arbitrary complexity and achieve simplicity and flexibility, we were encouraged to apply fuzzy method.Two fuzzy methods were proposed to estimate the underground economy based on initial investigations during the period 1985-2010, including: the fuzzy modeling applying mean and standard deviation, the fuzzy modeling applying fuzzy clustering and Multiple Indicators and Multiple Causes (Structural Equation Modeling) with Fuzzy Data.Finally, the size of the underground economy was measured for France, Germany, Italy, USA and Canada and the results of these fuzzy methods were compared with other conventional methods. It can be claimed that the proposed methods in this work are qualitatively comparable to the common methods used to estimate the underground economy.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?