"Le corps mange, tout comme la pensée soigne" : construction des corps et techniques de contamination dans la pratique chamanique Urarina

par Emanuele Fabiano

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale et ethnologie

Sous la direction de Alexandre Surrallés.

Soutenue en 2015

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Ce texte présente une ethnographie du système chamanique urarina (Amazonie péruvienne). A ces fins, nous décrirons les éléments qui le caractérisent et leru mode de répartition au sein d'un savoir technique et rituel qui se développe à partir de la fonction centrale que ce peuple attribue à la manipulation de particulères substances matérielles - fluides corporels, aliments, teintures végétales, etc. - et immatérielles - pensées, souvenirs, chants, etc. Par ailleurs, nous analyserons les modalités d'accès à la fonction chamanique, caractérisée par une certaine horizontalité et l'absence de restrictions vis-à-vis du genre ou de l'âge, ainsi que par une liberté de partage et de diffusion des connaissances thérapeutiques. Si l'on considère l'étude détaillée de la physiologie urarina et des dynamiques liées à ses fluides, il apparaît évident que ces connaissances du corps et de son fonctionnement permettent de comprendre les actions de transferts et de contamination de substances, tout comme les implications des activités de pensée et de mémoire ainsi que l'ensemble des processus voués à la construction de la personne humaine. En particulier, nous approfondirons l'idée de perméabilité potentielle du corps humain; en effet , celle-ci influence l'exercice de la pratique chamanique lors des premières phases du cycle de vie ou dans le cadre de l'action thérapeutique, tout comme l'acquisition de nouvelles connaissances et leur correcte utilisation par l'individu. Enfin, nous examinerons combien l'intervention chamanique sur ou par le biais des corps impliqués - qu'ils soient humains ou non - est le résultat d'une action complexe de contamination, par laquelle il est possible non seulement d'agir directement sur les composantes matérielles de la personne, mais également d'induire un transfert de sa subjectivité.

  • Titre traduit

    "The body eats, the same way my thinking cures"


  • Résumé

    This text presents an ethnography of the Urarina shamanic system (Peruvian Amazonia). To this end, it describes the elements characterising this system and their mode of distribution at the core of a body of technological and ritual knowledge which is developed from the central function that this people attributes to the manipulation of particular substances; both material - bodily fluids, foods, vegetable dyes - and immaterial - thoughts, memories, chants, etc. In addition, the text will analyse the modalities of access to the shamanic function, characterized by a certain horizontality and the absence of restrictions vis-àvis gender or age, as well as by the freedom to share and spread therapeutical knowledge. If one considers the detailed study of Urarina physiology and the dynamics linked to its fluids, it becomes evident that this knowledge of the body and its functioning permits us to understand the actions of transfer and contamination of substances, as well as the implications of the activities of thought and memory together with the conjunction of processes dedicated to the construction of a human being. In particular, the idea of the potential permeability of the human body will be treated in depth, as this influences the acquisition and correct utilisation of new kowledge by the individual, as well as the exercise of shamanic practice, both during the first phases of the lifecycle and in the framework of therapeutic action. Finally, there will be an examination of the extent to which shamanic intervention on, or through, involved bodies - whether human or otherwise - is the result of a complex action of contamination, by which it is possible not only to act directly upon the component materials of the person, but to induce a transfer of his or her subjectivity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (410 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.395-403

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.