Procyclicality of the banking sector : heterogeneity and extreme risk

par Thibaut Duprey

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Xavier Ragot.

Soutenue en 2015

à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale d'Économie (Paris) , en partenariat avec Paris-Jourdan Sciences Économiques (laboratoire) .

Le président du jury était Édouard Challe.

Le jury était composé de Laurent Clerc, Fabrizio Coricelli, Jean Imbs.

Les rapporteurs étaient Guillaume Plantin.

  • Titre traduit

    Procyclicité du secteur bancaire : hétérogénéité et risque extrême


  • Résumé

    Pendant la récente crise financière, une attention particulière a été portée à la procyclicité des intermédiaires financiers. Cette thèse contribue à une meilleure compréhension de leur comportement au cours du cycle économique. Les deux premiers chapitres, en adoptant une approche plus microéconomique, analysent l'impact de certaines différences entre banques sur leur provision de crédit. Ainsi les banques détenues par l'État ont généralement une meilleure capacité d'absorption des chocs négatifs. Des cycles du crédit différenciés peuvent également résulter d'une externalité qui amène à distinguer les banques en fonction de leur efficacité dans leur acquisition d'information ; auquel cas, davantage d'hétérogénéité entre banques génère une mauvaise allocation du crédit et impacte négativement la productivité de l'économie. Dans une perspective plus macroéconomique, le troisième article se focalise sur la procyclicité du levier bancaire comme source de fragilité en cas de choc extrême. La procyclicité inhérente des forces de marché engendre une accumulation du risque, ce qui peut justifier une régulation du levier bancaire. Le dernier chapitre s'intéresse à l'interaction entre les cycles réels et financiers et permet d'identifier les événements de stress financier systémique, qui peuvent se définir comme des périodes de stress sévère et simultané sur plusieurs marchés. Ces travaux devraient contribuer à la mise en place d'un nouveau cadre réglementaire macroprudentiel.


  • Résumé

    The procyclicality of financial intermediaries has been a key source of concern during the recent financial crisis. This thesis sheds a new light on several aspects of their behaviour over the economic cycle. The first two chapters take a bank level approach and analyse to which extent some type of heterogeneity among banks impacts the provision of credit throughout the cycle. I document that government-owned banks are usually in a better position to lend against the wind in periods of stress. Heterogeneous lending cycles can also arise as a result of an externality among banks more or less efficient in information acquisition, in which case, more banking heterogeneity distorts the allocation of credit and is detrimental to aggregate productivity. In a more macroeconomic perspective, the third chapter focuses on the procyclicality of banks' leverage as a source of fragility in case of extreme stress. The inherent procyclicality of market forces leads to an endogeneous build up of risk, which can justify bank leverage regulations. In the last chapter I investigate the interplay between the real and financial cycles and identify systemic financial stress events that can be understood as periods of severe and simultaneous stress on several markets. This work is particularly relevant for the new macroprudential regulatory framework.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (335 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.313-329. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2015-95
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.