Récit d'une enquête sur l'écriture numérique collaborative synchrone

par Isabelle Cailleau

Thèse de doctorat en Sciences de l'Information et de la Communication

Sous la direction de Serge Bouchardon.

Soutenue le 20-05-2015

à Compiègne , dans le cadre de École doctorale 71, Sciences pour l'ingénieur (Compiègne) .


  • Résumé

    Pour la première fois dans l’histoire de l’écriture, plusieurs personnes peuvent modifier au même moment et à distance le même document. Cette nouvelle pratique d’écriture rendue possible par la technologie numérique est l’écriture numérique collaborative synchrone. La question que pose cette recherche est celle de savoir comment des textes cohérents et lisibles peuvent émerger de tels dispositifs. De plus, les textes qui résultent de ces pratiques semblent difficilement pouvoir être réduits à des intentions de communication qui préexisteraient « dans la tête » des participants. Le texte émerge au sein même des situations et cela soulève la question méthodologique de savoir comment rendre compte de ces émergences. Cette thèse propose par conséquent d’explorer une manière de l’aborder : une enquête de type pragmatiste, et plus spécifiquement, une approche transactionnelle. Elle se caractérise par l’exigence de penser la relation dans sa dimension constitutive en ne présupposant rien des entités avant leur mise en situation. Elle implique en outre de toujours tenir pour provisoires et révisables toutes les descriptions que l’on peut donner d’une situation. Il s’agit d’une approche philosophique dont une opérationnalisation en Sciences de l’Information et de la Communication est ici proposée. Elle est mise en œuvre pour deux catégories de terrains : des situations de production d’argumentation en contexte pédagogique et des situations de production de comptes-rendus collaboratifs présentiels. Cette mise à l’épreuve permet de conclure à l’intérêt de poursuivre cette enquête selon une approche transactionnelle et d’esquisser un modèle d’analyse destiné à faciliter sa poursuite.

  • Titre traduit

    Story of an inquiry on the synchronous collaborative digital writing


  • Résumé

    For the first time in the history of writing, several people can edit the same document at the same time and from a distance. This new writing practice, made possible by digital technology, is called synchronous collaborative digital writing. The question posed by this research is how a consistent and readable text can emerge from such systems. In addition, the texts that result from these practices can hardly be reduced to communication intentions that pre-exist "in the head" of the participants. The text emerges within the situations. This raises the methodological question of how to account for this emergence. This thesis therefore offers to explore a way to tackle it: a pragmatist type of investigation, and more specifically, a transactional approach. It is characterized by the need to think the relationship in its constitutive dimension without presupposing any of the entities prior to their entry in situation. It also implies that all of the descriptions of a given situation always have to be considered as provisional and subject to revision. Here, an operationalization of this philosophical approach is proposed in the field of Information and Communication Sciences. It is implemented for two categories of case studies: situations of production of argumentation in an educational context and situations of collaborative production of meeting reports. This experimentation makes it possible to conclude that it would be interesting to continue this investigation in a transactional approach and it outlines an analysis model to facilitate this pursuit.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.