Résider, circuler, habiter : l'intégration cosmopolite des migrants turcs en France

par Gokce Selen Sercen

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Éric Macé.

Le président du jury était David Lepoutre.

Le jury était composé de Claire Autant-Dorier, Agnès Villechaise-Dupont.

Les rapporteurs étaient Nilüfer Göle, Didier Lapeyronnie.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur le processus et les modalités d’intégration des immigrés. Elle tente àmontrer la pluralité des manières de s’insérer et de participer des immigrés à leur sociétéd’accueil, en fonction des origines socio-économiques, géographiques, des relationshistoriques entre les pays d’origine et d’accueil et en fonction des projets migratoires desindividus. Les récits de vie des immigrés originaires de Maroc, de Portugal et de Turquienous ont révélés deux principaux modes d’action : individuel quand le capital humain estélevé et communautaire lorsque la manque de capital humain est compensé par le capitalsocial ethnique. Ce dernier cas de figure est très présent chez la population turquerencontrée. En s’appuyant sur cette vague migratoire, la thèse consiste à soutenir lapossibilité d’une intégration par voie collective dont le ciment est l’appartenance ethnique. Depart le mode d’intégration communautaire très présent, le cas des immigrés turcs del’agglomération bordelaise nous donne l’opportunité de discuter la pertinence, et l’exclusivitédu modèle d’intégration français ainsi que les attentes relatives à l’intégration de l’autre. Lemode d’intégration par les dynamiques communautaires que nous avons observé chez cettepopulation donne le ton d’un mode cosmopolite. L’intégration structurelle rendue possible parun fonctionnement communautaire rend possible un double processus d’insertion et departicipation qui s’effectue de manière transnationale. Cette situation alimente la création desponts économiques, sociaux, associatives et politiques entre les deux pays, désormaisd’appartenances.

  • Titre traduit

    Dwelling, circulating, living : the cosmopolite integration of turkish immigrants in France


  • Résumé

    This study concentrates on immigrants’ integration processes and methods through thesocio-spatial trajectories. It reveals the plurality of the manners of the migrants participationto the society within the context of their immigration projects, socio-economic andgeographical origins and the historical relations between their origin countries and France.The analysis of the residential courses of the immigrants from Morocco, Portugal and Turkeyand owners of their residents within the agglomeration in Bordeaux, indicates two principalintegration models: individual, when human capital is elevated and collective, when theinsufficient human capital is balancing through the social community capital. This lastsituation is common in Turkish population met during this study. Based on the case ofTurkish migration, this thesis supports the possibility of the collective integration of which thebinding factor is ethnic networks. The economic integration based on ethnical networks andsocial participation developed by the community dynamics, enable a two-way integration.This double local and transnational integration creates economic, social and even politicalconnections between two countries.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.