L'intimité de l'écriture dans les fictions d'Hélène Cixous

par Anicet Modeste M'besso

Thèse de doctorat en Lettres modernes

Sous la direction de Guy Larroux et de Jean-Marie Kouakou.

Le président du jury était Nadia Setti.

Le jury était composé de Guy Larroux, Jean-Marie Kouakou, Sylvie Vignes, Manhan Pascal Mindié.

Les rapporteurs étaient Nadia Setti, Marie-José Hourantier.


  • Résumé

    Dans cette thèse sur Hélène Cixous, l’écriture fictionnelle est abordée sous l’angle de son intimité propre. Dans les textes littéraires, l’intimité qui en découle étant en général attribuée à l’écrivain, seul garant du texte, ce travail de recherche met l’accent sur le volet autonome de l’écriture relégué de plus en plus à un rang secondaire au profit d’une renaissance de l’auteur. Or, à regarder de près le processus d’avènement de l’écriture – qui, d’ailleurs, chez Hélène Cixous ne se dissocie pas de l’activité onirique ou de la dynamique pulsionnelle – et à interroger l’acte de lecture, il y a quelque chose qui, tout en se donnant, échappe ou se garde. Ce don et ce retrait invite à traiter de l’intimité de l’écriture eu égard à sa dynamique autonome. L’approche du sujet s’est voulue pluridisciplinaire en allant du champ littéraire à celui psychanalytique. Les premières analyses montrent d’abord un parallèle entre la pulsion et l’écriture avant de finir par identifier une pulsion d’écriture et de s’achever en mettant en crise la notion d’auteur et mettant en évidence un Etre-écriture autonome. L’analyse de la question de l’intimité fait le constat selon lequel, l’intimité est dans les fictions d’Hélène Cixous un espace de communication essentiellement littéraire. Communication qui souligne la structure bipartite de l’intimité de l’écriture. Celle-ci se compose de son intimité propre et prend en compte l’exergue d’intimité de la narratrice écrivaine. L’étude des figures de l’intimité permet de mettre en lumière le jeu de l’écriture et de l’intimité en soulignant que si l’intimité se donne dans les fictions cixousiennes, elle se donne surtout par le biais de l’autre. C’est l’autre, l’écriture qui révèle l’intimité. En fin de compte cette thèse montre que l’écriture d’Hélène Cixous à une intimité propre que le lecteur se doit de séparer de celle de l’écrivaine. Même si son écriture met en exergue des indices autobiographiques, il n’en reste pas moins qu’ils sont pris dans le vertige de la fiction.

  • Titre traduit

    The intimacy of writing in Hélène Cixous' fiction


  • Résumé

    In this thesis dedicated to Hélène Cixous, we approach the fictional writing from the perspective of its own intimacy. The resulting intimacy is generally attributed to the writer, the only guarantor of the text. The present research puts the emphasis on the independent component of writing increasingly relegated to a secondary position in favor of the author. Yet, when observing closely the process of writing - which incidentally, is not dissociated from dream or drive in writings of Hélène Cixous - and examining the act of reading, there is something that, even if revealed completely, escapes or holds back. Such "giving" and such "escaping" invite us to address the intimacy of writing with respect to its autonomous dynamic. A multidisciplinary approach to the subject is required. This ranges from literature to psychoanalysis. The early analyses show firstly a parallel between drive and writing before identifying the drive writing and finishing by putting in crisis the notion of authorship by highlighting autonomous "Self-writing". Based on analysis of intimacy we found that, the intimacy in Hélène Cixous´ fiction refers essentially to a literary communication, the communication that emphasizes a bipartite structure of the intimacy of writing. It is composed of its own intimacy of writing taking into account a part of the intimacy of the narrator. The study of figures of intimacy highlights the play of writing and intimacy. Furthermore it emphasizes that the intimacy present in Cixous’ fiction is especially revealed through the writing. Finally, the present thesis shows the intimacy specific to Hélène Cixous’ writings which is to be separated, in reader’s perspective, from that of the author. Although Cixous’ texts affirm autobiographical evidence, it is nevertheless caught up in the dynamic of fiction.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par [l'auteur] à [Lieu de publication inconnu]

L'intimité de l'écriture dans les fictions d'Hélène Cixous


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par [l'auteur] à [Lieu de publication inconnu]

Informations

  • Sous le titre : L'intimité de l'écriture dans les fictions d'Hélène Cixous
  • Détails : 1 vol. (424 p.)
  • Notes : Thèse soutenue en co-tutelle.
  • Annexes : Bibliogr. p. 399-413. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.