Contribution à l'étude de l'art rupestre tassilien : à la recherche d'un sens à Ozan Ehéré (Tasîli-n-Ajjer, sahara central, Algérie)

par Amel Mostefaï-Ithier (Mostefaï)

Thèse de doctorat en Préhistoire

Sous la direction de François Bon et de Jean-Loïc Le Quellec.

Le président du jury était Claudine Cohen.

Le jury était composé de François Bon, Jean-Loïc Le Quellec, Nacéra Benseddik, Michel Barbaza, Robert Vernet.

Les rapporteurs étaient Claudine Cohen, Nacéra Benseddik.


  • Résumé

    En se basant sur le profil des figurations humaines et sur quelques présupposés particulièrement tenaces sur un monde des masques et un animisme considérés comme proprement noir-africains, nombre des auteurs ayant traité des images rupestres du Sahara central ont confondu «culture» et «identité raciale», canons artistiques et types anthropologiques, s'appliquant à écrire une Histoire culturelle hachée que rien ne justifie a priori. Ainsi, à Ozan Ehéré, de remarquables cas de rapports explicites illustrés par des scènes montrant un anthropomorphe touchant un zoomorphe invitent à suggérer un parallèle entre des figurations en style des Têtes Rondes et des images bovidiennes (styles de Séfar - Ozan Ehéré, d’Abañher, d’Iheren), alors que ces groupes sont généralement tenus pour indépendants l’un de l’autre et cloisonnés par souci typologique. Une première approche structurale de l’art rupestre de la zone permet aussi d’ouvrir quelques pistes stimulantes quant à la nature des êtres représentés sur les parois (qui ne sont peut-être pas des humains et des animaux ordinaires vaquant à quelque occupation banale), et conduit à s’interroger sur la fonction de ces images. À la lumière de leur possible dimension féminine, quelques peintures en style des Têtes Rondes pourraient sortir du dossier des représentations énigmatiques et l’on pourrait également — sans recours à des lectures littérales — faire quelque peu quitter aux images bovidiennes le monde de la peinture décorative et celui de la chronique historiée.

  • Titre traduit

    Contribution in knowledge of tassilian rock art : seeking a meaning in Ozan Ehéré (Tasîli-n-Ajjer, Central Sahara, Algeria)


  • Résumé

    Considering the face of human representations and evoking particularly firm presuppositions on a world of masks and animism considered as strictly black - African, number of the authors who studied the rupestral images of central Sahara mixed up "culture" and " racial identity ", artistic canons and anthropological kind, establishing a chopped cultural History, which is not argued. In Ozan Ehéré, remarkable cases of relationships illustrated by scenes showing an anthropomorphic touching a zoomorphic invite to suggest a parallel between representations in style of the Round Heads and the bovidians images (styles of Séfar - Ozan Ehéré, of Abañher, Iheren), while these groups are considered generally independent one of the other one and divided up by typological concern. A first structural approach of the rock art of the zone finally allows us to open stimulating ways, for example about the nature of beings represented on walls (who may not be human beings and ordinary animals attending to some commonplace occupation), and drives us to wonder about the function of these images. According to their possible feminine dimension, some Round Heads paintings could be taken out from the file of enigmatic representations. We could also get bovidians images out from the world of ornamental paintings, or of the chronicle - without appeal to literal readings.

Accéder en ligne

bibliorespect


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.