Analyse de la diversité des populations bactériennes de C. Diptheriae et C. Ulcerans

par Eric Farfour

Thèse de doctorat en Microbiologie procaryote et eucaryote

Sous la direction de Nicole Guiso-Maclouf.

Soutenue en 2014

à Paris 7 , dans le cadre de École doctorale Bio Sorbonne Paris Cité (Paris) .


  • Résumé

    C. Diphtheriae et C. Ulceruns sont les agents de la diphtérie et forment avec C. Pseudotubereulasis le complexe diphtheriae. Tous les 3 peuvent exprimer la toxine diphtérique (isolats tox+). La vaccination a engendré des modifications de la maladie. A l'aide d'outils phénotypique et du MLST, nous avons étudié la diversité de C. Diphtheriae et C, ulcerans dans différents contextes. I. C, diphtheriae tox- en France. Entre 1977 et 2011, nous observons i) une augmentation en proportion de C. Diphtheriae biotype belfanti qui forme un complexe clonal ; ii) une diminution de la sensibilité aux antibiotiques ; iii) une séquence nucléotidique du gène del? comparable à celle d'isolats tox+, suggérant leur capacité à exprimer la toxine diphtérique si lysogénisés par un corynephage tox+ ; iv) en comparant les isolats invasifs avec ceux de Pologne, un génotype prédominant est identifié dans chaque pays (ST8 en Pologne et ST130 en France). 2. C. Diphtheriae tox+ et ka. à Mayotte. 44% des isolats sont tox+ et S sont isolés chez des enfants de moins de 5 ans. 4 isolats tox+ forment un complexe clonai également identifié à Madagascar. 3. Analyse de la séquence du gène pld de C. Ulcerans et C. Pseudotuberculosis, C. Pseudotubereulosls forme 2 lignées en fonction de ses biotypes. C. Ulcerans forme 3 lignées sans corrélation avec le statut toxinique ou le type d'hôte. Les structures de populations des 2 espèces sont différentes en fonction des contextes. Les facteurs de virulence et les mécanismes de résistances aux antibiotiques de C. Diphtheriae tox- mériteraient d'être explorés. Le développement d'outils de typage pour C. Ulcerans permettrait de préciser sa structure de population.


  • Résumé

    Corynehacrerium diphtheriae and C. Ulcerans are the agents of diphtheria and form the diphtheriae complex with C'. Pseudotubereulosis. All three can express diphtheria toxin (tox+ isolates). Immunization has resulted in changes of the disease epidemiology. Using phenotypic tools and MLST, we have studied the diversity of C. Diphtheriae and C. Ulcerans in différent contexts. 1. C. Diphtheriae tox- in France. Between 1977 and 2011, we observe: i) an increase in the proportion of C. Diphtherlae biotype belfanti which forms a clonai complex: ii) a decreased sensitivity to antibiotics; iii) a nucleotide sequence of the dtxR gene comparable to that of tox+ isolates, suggesting their ability to express the diphtheria toxin if infected by a tox+ corynephage; iv) comparing french invasive isolates with those of Poland, a prédominant genotype is identified in each country (ST8 Poland and ST130 in France). 2. C. Diphtheriae tox + and tox- in Mayotte. 44% of isolates are vox+ and 5 are isolated from children under 5 years, 4 tox+ isolates form a clonai complex also identified in Madagascar. 3. Analysis of pid gene sequence in C. Ulcerans and C. Pseudotubereulesis, C. Pseudowberetdosis forms two lines according to its biotypes. C. Ulcerans form 3 lines without correlation with the toxin status or host type. Populations structures of the 2 species are variable depending on contexts. Virulence factors and mechanisms of resistance to antibiotics of C. Diphtheriae tox- deserve to be explored. The development of tools for t)pirig C. Ulcerans.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (220 f.)
  • Annexes : 259 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TS (2014) 261
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.