Les souris Ncr1greeCre : un nouveau modèle murin pour l'étude de la biologie des cellules Natural Killer

par Leila Ben Merzoug

Thèse de doctorat en Immunologie B3MI

Sous la direction de Christian Vosshenrich.

Soutenue en 2014

à Paris 7 .


  • Résumé

    Les cellules Natural Killer (NK) appartiennent au système immunitaire inné et exercent un rôle de sentinelle, au sein de l'organisme, contre les tumeurs et les pathogènes. Elles sont capables de cytotoxicité directe et de produire des cytokines et des chimiokines, participant au recrutement et à l'activation d'autres cellules du système immunitaire inné et adaptatif. La lignée des cellules NK se démarque par sa diversité. En effet, le pool de cellules NK périphériques est hétérogène et comporte plusieurs sous-populations, dont le développement et la fonction sont modulés par des facteurs intrinsèques et environnementaux (interactions avec les cellules accessoires). Les récentes études tendent à démontrer que les cellules NK hépatiques CD49b- se développent indépendamment des cellules NK de la moelle osseuse. Ces cellules NK hépatiques CD49b- se définissent par l'expression de l'intégrine CD49a. Or, notre analyse des cellules NK, présentes dans les organes lymphoïdes et non lymphoïdes, révèle la présence de quatre souspopulations de cellules NK, définies par leur expression des intégrines CD49a versus CD49b. Les relations entre ces sous-populations, ainsi que leur fonction, restent à être déterminées. Les cellules NK CD49a+ sont, également, présentes dans les intestins, le thymus et les glandes salivaires. De plus, les cellules. NK CD49a+, dans le thymus et les glandes salivaires, co-expriment l'intégrine CD49b. Malgré cette hétérogénéité, le développement de l'ensemble de ces sous-populations NK est dépendant du facteur de transcription Nfi13. Pour pouvoir étudier, spécifiquement, le développement et le rôle biologique de ces différentes sous-populations de cellules NK, nous avons généré un nouveau modèle de souris transgénique, la souris NcrlgreenCre, dans lequel la protéine de fusion GFP-Cre recombinase est sous le contrôle du promoteur Ncr 1. La Cre recombinase est spécifiquement exprimée et active dans les cellules NKp46+. Grâce au développement. De souris Ncrlgreencre 112%m, nous avons montré que l'homéostasie des cellules NKp46+, présentes dans les différents organes analysés, y compris les cellules NK CD49a+ du foie et des intestins, est dépendante de la chaîne yc. Ainsi, les souris NcrIgreenc' Il2Rgf" représentent un modèle murin déficient en cellules NKp46+. Ces souris ont permis de montrer que la perte spécifique des cellules NKp46+, dans un environnement, par ailleurs, intact, entraîne une perte de la protection contre le développement métastatique pulmonaire B16, et influence la réponse immune adaptative. Finalement, grâce aux souris NcrlgreenCre prdml", Hobit''', and NcrleeenCre prdmlflifi Hobit''', nous avons étudié le rôle des facteurs de transcription Blimp-1 et Hobit dans les cellules NK. Bien que ces facteurs soient homologues, seul Blimp-1 est nécessaire à leur différenciation et à leur fonction dans des conditions basales et dans la réponse immune anti-tumorale B16. Il apparaît, ainsi, que Hobit ne peut pas compenser la perte de Blimp-1 dans les cellules NK. Nous avons, également, montré que Blimp-1 est important pour la réponse des cellules NK à l'infection par le cytomégalovirus murin.

  • Titre traduit

    Ncr1greenCre mice : A new mouse model to study Natural Killer cells diversity


  • Résumé

    NK cells are lymphocytes of the innate immune system, engageai in the surveillance against tumors and pathogens. They can kill directly target cells by cytotoxicity and, also, produce cytokines and chemokines to recruit and activate other innate and adaptative immune cells. The NK cell lineage is heterogeneous and harbors several subsets, vvhose development and function are modulated by intrinsic and environmental factors (interaction with accessory cells). Recent studies suggest the CD49b- hepatic NK cells represent a separate NK cell lineage distinct from bone marrow NK cells. These hepatic NK cells were defined by the expression of the CD49a and lack of the CD49b (DX5) integrin. Yet, our analyses of NK cells, in lymphoid and non-lymphoid tissues, revealed the presence of four NK cell subsets defined by the differential expression of CD49a and CD49b, whose relations and functions are still unclear. CD49a+ NK cells were also present in gut, thymus and salivary glands. Yet, CD49a+ NK cells in the thymus and salivary glands co-expressed CD49b. Notwithstanding this heterogeneity, the development of all these subsets depends on the transcription factor Nfi13. In order to study gene functions specifically for NK cells we have generated a new transgenic mouse model, NcrlgreenCre, in which the gene fusion eGFP-Cre recombinase is under the control of the Ncr 1 promoter. The Cre recombinase is specifically expresséd and active in NKp46+ cells. We have generated NcrlgreenCre mice and show that all NKp46+ from all organs analyzed, and including CD49a expressing subsets in the gut¬associated lymphoid tissues, depend on yc for their homeostasis. As such, Ncrlg'cre 112%m mice represent a NKp46+ cell deficient mouse model. We used these mice to show that specific loss of NKp46+ cells in an otherwise intact environment results in the loss of protection against pulmonary metastatic B16 development and impacts on the regulation of the adaptative immune response to B16. Finally, using Ncrlg""cre prdmlfl fl, Hobit e", and Ncrlgreenc' prdmlwfl Hobit mice, we have studied the role of the transcription factors Blimp-1 and Hobit in NK cells. Although these factors are homologues, only Blimp-1 is required for NK cell differentiation and function under steady-state conditions and during anti¬tumor (B16) immune responses indicating that Hobit cannot compensate for loss of Blimp 1 in NK cells. We also found that Blimp 1 was important for the NK cell response to infection with mouse cytomegalovirus.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 Vol. (319 p. )
  • Annexes : 579 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2014) 037

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2014PA077037
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.