La danse orientale entre stéréotypes et symboles : enjeux de "féminités contemporaines"

par Beatrice Boldrin

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Maria Michela Marzano.

Le président du jury était Philippe Guisgand.

Le jury était composé de Maria Michela Marzano, Philippe Guisgand, Marina Nordera, Hélène Marquié.

Les rapporteurs étaient Marina Nordera, Hélène Marquié.


  • Résumé

    Dans cette étude, nous analysons les évolutions des modèles contemporains de féminité dans le cadre des débats sur l’identité de genre à travers l’étude de la danse orientale. Nous envisageons la danse orientale à la fois comme un terrain de confrontation, de partage et d’hybridation de différentes conceptions et vécus du corps et comme une possibilité d’exploration empirique et conceptuelle de différentes identités de genre, culturelles et esthétiques. Ce sujet d’étude nous permet de réfléchir sur l’imaginaire du ventre féminin comme symbole genré, depuis les Orientalistes jusqu’à la pratique d’aujourd’hui dans les cours de danse parisiens. Le corps dansant et ses ressentis ont été traités comme les moyens expressifs à partir desquels structurer notre réflexion incarnée sur le féminin. Une enquête de terrain dans le milieu des cours de danse parisiens actuels nous a permis d’analyser les formes de partage culturel qui s’y produisent. Cela a mis en lumière les changements que la pratique de cette danse produit dans les relations des femmes à leur intimité physique et sexuée et les influences occidentales des hybridations multiples de cette danse avec d’autres styles de danse. Dans le milieu de cours de danse orientale, les femmes qui la pratiquent sont amenées à expérimenter dans des espaces clos et exclusivement féminins la stratification de conceptions traditionnelles du corps et de différents systèmes philosophiques et esthétiques. La danse orientale modifie-t-elle donc en Occident les catégories et les formes du corps désirable ? Qu’est-ce que les femmes recherchent dans cette pratique aujourd’hui ?

  • Titre traduit

    Oriental belly dance between stereotypes and symbols : a contemporary issue of “femininity”


  • Résumé

    This study traces the evolution of contemporary models of femininity in virtue of the mindset and self-perception of contemporary French women. My work focuses on the practice of oriental dance with respect to the question of gender identity. I intend to look at oriental dance as the catalyst of cultural confrontation and hybridization of Eastern and Western concepts of the body. Because this dance is primarily designed for women, I consider it an empirical vehicle for exploring issues of gender identity (notions of what is female, feminine, and femininity) through the investigation of the belly and the pelvis. Incorporating a qualitative survey among women practicing oriental dance today in Paris, my work seeks to understand how this dance influences the relationship a women has with her body and intimate self as well as how the Western outlook has altered and influenced oriental dance. What do contemporary dancing bodies in Paris share between themselves in the practice of this dance? How does oriental dance influence or become altered by the predominant dance forms in French culture? How do these different aesthetic concepts of the female body influence each other through Oriental dance, and how does this dance form modify the idea of what is the desirable female body? What are women searching for through the practice of Oriental dance today?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?