Habitat 67 dans la presse architecturale

par Hubert Beringer

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Gérard Monnier.

Soutenue le 25-09-2014

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale Histoire de l'art (Paris) , en partenariat avec Histoire culturelle et sociale de l'art (Paris) (laboratoire) et de Histoire culturelle et sociale de l'art (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Danièle Voldman.

Le jury était composé de Gérard Monnier.

Les rapporteurs étaient Richard Klein, Thierry Paquot.


  • Résumé

    Habitat 67 est un complexe résidentiel modulaire de 158 logements, conçu par Moshe Safdie, et construit à Montréal pour l’Exposition universelle de 1967. Sa médiatisation continue fut exceptionnelle par son intensité, son rayonnement et sa durée, en particulier dans la presse spécialisée. Nous avons étudié les publications d’Habitat 67 dans les périodiques d’architecture, une par une et comme un tout, car elles contenaient une énigme en forme de retournement médiatico-historiographique. En effet, Habitat 67 s’imposa d’abord, durant une décennie et sur le mode de l’hypermédiatisation, comme incarnation universelle d’un renouveau salvateur de l’architecture moderne progressiste, une « idée dont le temps est venu » selon la formule canonique de Peter Blake, rédacteur en chef de la revue new-yorkaise Architectural Forum. Puis, sans transition, Habitat 67 servit d’argument essentiel à l’enterrement express du même Mouvement moderne, à titre de fantasmagorie universitaire tardive et déliquescente, « projet de fin d’études construit » selon la sentence du critique et historien d’audience transatlantique Reyner Banham, qui reste prégnante jusqu’à nos jours. L’incohérence apparente laisse entrevoir l’existence d’un objet historique spécifique, Habitat 67 dans la presse architecturale, dans lequel le retournement trouverait origine et explication autonomes. D’où l’idée d’étudier cet objet pour lui-même, par lui-même, et dans son contexte propre. À la croisée des approches d’étude de la réception et d’esthétique de la réception telles que théorisées en histoire de l’art dans les années 1990, notamment par Dario Gamboni et Pierre Vaisse, nous partons à […].

  • Titre traduit

    Habitat 67 in the architectural press


  • Résumé

    Habitat 67 is a residential complex of 158 modular apartments, designed by Moshe Safdie, and built in Montreal for the 1967 World Exhibition. Preliminary explorations of its unprecedentedly abundant, widespread and long-lasting coverage in the architectural press had revealed enigmatic synchronicity with the rise and fall of megastructure, ending in death and mourning of the whole Modern Movement. Taking advantage of theories of reception, this study is a methodical and exhaustive survey of the specialised mediatisation of Habitat 67, in itself and in its own context, aiming to establish the autonomy and critical historiographic impact of the phenomenon. After a methodological introduction, the report opens with a prologue unveiling early, academic related, self-training of Safdie as an analyst of editorial policies and their relationship to modern architecture. This portrait of a student pioneering in reception studies by militant commitment is giving brand new and much deeper understanding of the still historiographically vivid «student project that got built» diagnosis emitted in 1967 by critic Reyner Banham. The essay is then structured along the chronological succession of architectural projects and objects to which the media coverage is supposed to refer to, starting with thesis project of 1961. Safdie’s formerly published analysis of editorial policies appears to be fully integrated in the original design as well as in its mediatisation strategy, resulting in lasting and international diffusion as a highly relevant avant-garde feature, providing a progressive dimension to the capitalistic media-favourite «New Montreal Skyline», until 1963. [...]


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.