Essays on firms dynamics in macroeconomics

par Basile Grassi

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Florin Ovidiu Bilbiie.

Soutenue le 01-10-2014

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale d'Économie (Paris) , en partenariat avec Centre d'économie de la Sorbonne (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jean Imbs.

Le jury était composé de Florin Ovidiu Bilbiie, Vasco Carvalho.

Les rapporteurs étaient Boyan Jovanovic, Xavier Gabaix.

  • Titre traduit

    Essais sur la dynamique des entreprises en macroéconomie


  • Résumé

    Les entreprises sont l’unité de production d’une économie moderne. Les matières premières y sont transformées en biens destinés à la consommation ou en biens utilisés par d’autres entreprises. Ces entreprises sont nombreuses et très différentes. Certaines sont très grandes, tandis que d’autres sont de petite taille. Ces entreprises hétérogènes font face à l’évolution de leur demande et de leur productivité qui façonnent leur dynamique. Le produit intérieur (PIB) est la somme de la valeur ajoutée des entreprises hétérogènes qui composent une économie. Il semble donc naturel de penser que la dynamique du PIB est l’agrégation de la dynamique des entreprises. Cependant, la littérature macroéconomique traditionnelle, par exemple la théorie des cycles réels (RBC), suppose une entreprise représentative. La dynamique de l’agrégat est seulement déterminée par un choc qui affecte cette entreprise représentative. Ceci est équivalent à supposer que des chocs parfaitement corrélés affectent toutes les entreprises d’une économie de la même manière. [...]


  • Résumé

    Firms are the productive unit of a modern economy. It is where inputs are transformed in goods used for consumption or as inputs for other firms. These firms are numerous and very different from one another. Some are very large, while others are small. These heterogeneous firms face changes in their demand and productivity that shape their dynamics. The growth domestic product (GDP) is the sum of the value added of all the heterogeneous firms that compose an economy. It thus seems natural to think that the dynamics of the GDP is the aggregation of the dynamics of firms. However, the conventional wisdom in the macroeconomics literature, for example the real business cycle (RBC) theory, assumes one representative firm. The dynamics of the aggregate is only driven by a shock that affects the representative firm. This is equivalent to assuming perfectly correlated shocks that affect all the firms of an economy in the same way. […]

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.