Services in today's economy

par Emmanuel Milet

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Matthieu Crozet.

Soutenue le 30-04-2014

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale d'Économie (Paris) .

Le président du jury était Lionel Fontagné.

Le jury était composé de Matthieu Crozet, Ronald Davies, Hillel Rapoport.

Les rapporteurs étaient Thierry Mayer, Andrew Bernard.

  • Titre traduit

    Les services dans l'économie actuelle


  • Résumé

    Les nations développées contemporaines sont souvent décrites comme des économies de services. Dans la majorité des pays de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques), plus des deux tiers de l’emploi et de la valeur ajoutée sont issus du secteur des services. Les services occupent une place extrêmement importante dans les nations tournées vers l’économie du savoir. Ils sont également un des principaux moteurs de la croissance économique, et participent activement à la compétitivité du secteur industriel (Nordås and Kim, 2013). La figure IV.9 illustre l’importance croissante des services dans l’emploi et la valeur ajoutée de l’économie française entre 1970 et 2007. Les valeurs utilisées sont prises en référence à l’année de base (1970), et renseignent donc sur le taux de croissance de chaque secteur en terme de valeur ajoutée et d’emploi. Le message est clair sans ambiguïté. Les services professionnels (immobilier, location, services aux entreprises et intermédiation financière) contribuent le plus à la croissance de l’économie française. Ces services, aussi appelés “services complémentaires” par Katouzian (1970) car ils complémentent les activités industrielles, ont connu une croissance de leur valeur ajoutée beaucoup plus forte que le secteur industriel et que les autres secteurs de services (grossistes/détaillants, hôtels et restaurants par exemple). En 2007, le secteur des services professionnels comptait pour un tiers de la valeur ajoutée générée en France, soit deux fois plus que le secteur industriel. Du côté de l’emploi, le constat est encore plus frappant. Les services professionnels contribuent encore une fois fortement à la croissance de l’emploi (avec également les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration) alors que le secteur industriel n’a cessé de perdre des emplois sur cette période. En 2007, les services professionnels regroupaient 20% de l’emploi, contre 14% pour le secteur industriel. [...]


  • Résumé

    Today’s developed economies are often described as service economies. More than two thirds of employment and value added is generated by the service sector in OECD countries. Services are increasingly important in today’s knowledge based economies, are a crucial component of economic growth and contribute to the competitiveness of the industrial sector (Nord ås and Kim, 2013). Figure IV.9 plots the evolution of value added and employment in France between 1970 and 2007. It shows that the professional service industries (Real estate/renting/business services and financial intermediation) are the main contributors to the growth of the French economy. These services (also called “complementary services” by Katouzian (1970)), have been growing much faster than the manufacturing sector, and much faster than the other service sectors (wholesale/retail, hotels and restaurant services). These fast growing services accounted for 33% of the total value added in 2007 (twice as much as the manufacturing sector) and 20% of the overall employment (14% for the manufacturing sector). [...]

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.