Boom pétrolier et syndrome hollandais en Iran : une approche par un modèle d'équilibre général calculable

par Fariba Heidari

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Albert Marouani et de Nathalie Hilmi.

Soutenue le 17-11-2014

à Nice , dans le cadre de École doctorale Droit et sciences politiques, économiques et de gestion (Nice) , en partenariat avec GREDEG (laboratoire) .

Le président du jury était Eric Gasperini.

Le jury était composé de Albert Marouani, Nathalie Hilmi, Eric Gasperini, Jean-Claude Vérez, Madjid Sameti.

Les rapporteurs étaient Jean-Claude Vérez, Madjid Sameti.


  • Résumé

    La notion de syndrome hollandais n’est pas une notion nouvelle mais elle reste toujours d’actualité car l’expansion pétrolière dans un pays en développement produit des effets pervers dans l’économie du pays. Cela se traduit par la contraction des secteurs produisant des biens échangeables en dehors du secteur en boom et le développement des secteurs produisant des biens non échangeables. Cette thèse se propose, à la lumière des théories économiques, d’analyser l’impact qu’aura la hausse du prix du pétrole sur l'économie de l'Iran sous la problématique du syndrome hollandais.Jusqu’au début de la seconde moitié du siècle précédent, l’Iran était un pays principalement voué à l’agriculture, une agriculture vivrière, sous la domination de grands propriétaires. Avec la nationalisation de son pétrole en 1951, ce pays était enfin en mesure de s’assurer des revenus nécessaires au développement économique. Mais il bascula immédiatement dans une économie basée sur la seule exploitation et exportation du pétrole. Il s’agissait d’une économie de rente pétrolière dont la gestion et la redistribution n’orienta pas les investissements des capitaux vers les secteurs productifs en biens de consommation et en emploi. Le modèle d’équilibre général calculable calibré sur les données de la matrice de comptabilité sociale de l’Iran pour 2001, a montré que l’abondance temporaire de ressources extérieures a privilégié le développement d’activités qui n’assurent pas, à elles seules, la croissance future. Les infrastructures, le bâtiment et les services se sont étendus au détriment de l’agriculture ; les industries manufacturières ont peu progressé.

  • Titre traduit

    Oil boom and risks of a dutch syndrome in Iran : an approach general equilibrium model calculable


  • Résumé

    Iran as a country dominated by oil exports offers unique insights and rich rewards considering its economic and socio-political environment. Although according to a resource-based analysis this economy has the potential of being the world's 20th strongest economy because of its rich reserves in minerals and other natural resources alongside with country's geo-strategic position. It really seems strange and unbelievable how Iran can remain underdeveloped while having so many rare resources highly appreciated by the rest of the world. How we can explain this incoherence? The classic economic model describing Dutch Disease was developed by the economists W. Max Corden and J. Peter Neary in 1982. The so-called "Dutch Disease" as an economic concept explains the seeming relationship between natural resource abundance in a country and decline in other economic sectors specially manufacturing. This theory reveals that an increase in revenues from natural resources will de-industrialize the economy by raising exchange rate, which makes manufacturing sectors to become less competitive. The primary purpose of this paper is to determine if Iranian economy is suffering from this problem and if so what will be the impact of this issue on different sectors economy of Iran. In this paper, using an applied general equilibrium model, and not partial equilibrium model, we analyze Dutch disease in Iranian economy. We use the model that has been made by Dr Lofgren as a base and extend and adjust it for Iran economy. In order to solve the general equilibrium pattern numerically, GAMS software package can be used which is a powerful tool for solving linear and nonlinear equations.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Côte d'Azur. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.