Le métier d’instituteur au Gabon

par Pélagie Mouyivou Bongo

Thèse de doctorat en Sociologie et anthropologie

Sous la direction de Jean-Claude Rabier.

Soutenue le 11-07-2014

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales (Lyon) , en partenariat avec Centre Max Weber (Bron, Rhône ; Saint-Étienne) (laboratoire) .

Le président du jury était Raymond Mayer.

Le jury était composé de Françoise Douaire-Marsaudon.

Les rapporteurs étaient Jean-Ferdinand Mbah.


  • Résumé

    Cette thèse a pour objectif principal d’interroger les mécanismes régissant la dynamique corporatiste et les logiques d’action du collectif des instituteurs au Gabon. Cette réflexion a été orientée au départ par deux constats : l’action collective enseignante et les changements statutaires marquant l’évolution de ce groupe professionnel. La démarche méthodologique s’appuie sur l’apport de plusieurs disciplines des sciences sociales et de diverses approches théoriques. L’hypothèse théorique repose sur l’idée de la constitution d’un corps de métier. Cette thèse tente d’appréhender le métier d’instituteur à partir d’un triptyque articulant trois pôles d’analyse : les relations sociales, l’organisation et le contexte social.L’enquête de terrain réalisée auprès des différents acteurs éducatifs, principalement les instituteurs, est centrée sur les conditions de vie et de travail de ces derniers. L’analyse porte à la fois sur les aspects statutaires, les relations entre les instituteurs et les autres acteurs de l’action pédagogique - principalement les élèves, les familles, les pouvoirs publics - et sur la pratique quotidienne de la classe. Elle met en lumière, la pluralité des identités socioprofessionnelles et la variabilité des pratiques professionnelles suivant les configurations relationnelles, les règles organisationnelles et le contexte socioculturel de travail. A titre d’exemple, l’instituteur notable dans un village devient le fonctionnaire mal payé en ville. De même, quand la gestion de la discipline en classe, la multiplicité des activités variées, la recherche des outils didactiques, l’entretien de la classe, rythment une matinée de travail de l’instituteur de l’école publique et de ses élèves, l’exploitation maximale des nombreuses ressources pédagogiques disponibles caractérise une matinée de travail de l’instituteur de l’école conventionnée.L’analyse permet aussi de cerner les mécanismes qui sous-tendent les accords et les désaccords au sein du système scolaire dans sa globalité. Des dispositifs de formation non adaptés aux conditions réelles de travail, la marginalisation de l’instituteur étranger à la province, les attentes des familles vis-à-vis de l’instituteur exerçant dans son village d’origine, la fuite des classes d’examen ou des classes pléthoriques par certains instituteurs, la constitution et la gestion des budgets dans les établissements, la radicalisation ou non de l’action syndicale… sont autant de facteurs sources des oppositions caractérisant les relations des instituteurs entre eux, des instituteurs avec les parents d’élèves ou avec les pouvoirs publics.

  • Titre traduit

    The profession of teacher in Gabon


  • Résumé

    This thesis has for objective to examine the mechanisms governing the corporatist dynamics and logics of action of the collective of teachers in Gabon. This reflection has been directed at the outset by two observations: the teacher collective action and statutory changes marking the evolution of this occupational group. The methodological approach relies on the contribution of several disciplines of social sciences and various theoretical approaches. The theoretical assumption rests on the idea of the creation of a corps of business. This thesis attempts to apprehend the profession of schoolmaster from a triptych linking three areas of analysis: social relations, organization and social context.The field survey conducted among different educational actors, mainly teachers, is centered on the life and work of these conditions. The analysis focuses both on the statutory aspects, relations between teachers and other actors of the educational action - mainly students, families, public authorities - and the daily practice of the class. It highlights, the plurality of professional identities and professional practice variability following relational configurations, organizational rules, and, the social and cultural context of work. For example, the significant teacher in a village becomes an employee being poorly paid in the city. Similarly, when the management of discipline in the classroom, the multiplicity of varied activities, looking for teaching tools, maintenance of the class, punctuate a morning's work of public school teacher and of his students, the maximum exploitation of the many educational resources available characterized a morning's work of the partner school teacher.The analysis can also identify the mechanisms underlying the agreements and disagreements within the school system in its entirety. Training devices not adapted to the actual conditions of work, the marginalization of the teacher in the province, the expectations of the families against the teacher in his home village, leakage of exam classes or oversized classes by some teachers, the constitution and the management of budgets in institutions, radicalization or non of Union action... are all factors sources of opposition characterizing the relationships of teachers between them teachers with parents of students or the public authorities.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.