Les systèmes de recommandation à base de confiance

par Charif Alchiekh Haydar

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Anne Boyer et de Azim Roussanaly.

Le président du jury était Kamel Smaili.

Le jury était composé de Nathalie Denos.

Les rapporteurs étaient Patrick Gallinari, Isabelle Tellier.


  • Résumé

    La divergence comportementale des utilisateurs sur le web résulte un problème de fluctuation de performance chez les systèmes de recommandation (SR) qui exploitent ce comportement pour recommander aux utilisateurs des items qu’ils vont apprécier. Ce problème est observé dans l’approche de filtrage collaboratif (FC) qui exploite les notes attribuées par les utilisateurs aux items, et l’approche à base de confiance (SRC) qui exploite les notes de confiance que les utilisateurs attribuent l’un à l’autre. Nous proposons une approche hybride qui augmente le nombre d'utilisateurs bénéficiant de la recommandation, sans perte significative de précision. Par la suite, nous identifions plusieurs caractéristiques comportementales qui permettent de constituer un profil comportemental de l’utilisateur. Ce qui nous permet de classifier les utilisateurs selon leur comportement commun, et d’observer la performance de chaque approche par classe. Par la suite, nous focalisons sur les SRC. Le concept de confiance a été abordé dans plusieurs disciplines. Il n'existe pas véritablement de consensus sur sa définition. Cependant, toutes s'accordent sur son effet positif. La logique subjective (LS) fournit une plateforme flexible pour modéliser la confiance. Nous l’utilisons pour proposer et comparer trois modèles de confiance, dont l’objectif est de prédire à un utilisateur source s’il peut faire confiance à un utilisateur cible. La recommandation peut s’appuyer sur l’expérience personnelle de la source (modèle local), un système de bouche à oreille (modèle collectif), ou encore la réputation du cible (modèle global). Nous comparons ces trois modèles aux termes de la précision, la complexité, et la robustesse face aux attaques malicieuses

  • Titre traduit

    Trust-based recommender systems


  • Résumé

    Recommender systems (RS) exploit users' behaviour to recommend to them items they would appreciate. Users Behavioral divergence on the web results in a problem of performance fluctuations to (RS). This problem is observed in the approach of collaborative filtering (CF), which exploites the ratings attributed by users to items, and in the trust-based approach (TRS), which exploites the trust relations between the users. We propose a hybrid approach that increases the number of users receiving recommendation, without significant loss of accuracy. Thereafter, we identify several behavioral characteristics that define a user profile. Then we classify users according to their common behavior, and observe the performance of the approaches by class. Thereafter, we focus on the TRS. The concept of trust has been discussed in several disciplines. There is no real consensus on its definition. However, all agree on its positive effect. Subjective logic (LS) provides a flexible platform for modeling trust. We use it to propose and compare three trust models, which aims to predict whether a user source can trust a target user. Trust may be based on the personal experience of the source (local model), or on a system of mouth (collective model), or the reputation of the target (global model). We compare these three models in terms of accuracy, complexity, and robustness against malicious attacks


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.