Marianne face aux Balkans en feu : perceptions des guerres balkaniques de 1912-1913 dans l'espace médiatique français

par Nicolas Pitsos

Thèse de doctorat en Histoire, sociétés et civilisatons

Sous la direction de Joëlle Dalègre.

Soutenue le 28-11-2014

à Paris, INALCO , dans le cadre de École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris) , en partenariat avec Centre de recherches Europes-Eurasie / CREE EA 4513 (laboratoire) .

Le jury était composé de Joëlle Dalègre, Catherine Horel, Frédéric Monier, Sylvain Venayre.

Les rapporteurs étaient Catherine Horel, Frédéric Monier.


  • Résumé

    Cette étude esquisse les narratives concurrentes au sein de l’espace médiatique français par rapport à la perception des guerres balkaniques de 1912-1913 (guerre de civilisations contre guerre d’intérêts économiques, de libération/unification nationale, nouvelle croisade, guerre juste, contre guerre illégitime, guerre de conquête, nouvelle expédition colonialiste, discours pacifistes contre rhétoriques militaristes, approches nationalistes contre solutions fédéralistes). Elle participe également à un essai de schématisation de différents facteurs, paramètres et de leurs interactions (affinités personnelles, sensibilités idéologiques, intérêts économiques, considérations géopolitiques, couverture médiatique, représentations de Soi et de l’Autre, de l’Ici et de l’Ailleurs, du Passé, du Présent et du Futur) façonnant la perception d’un conflit par une société observatrice phénoménalement extérieure à son déroulement. Elle nous informe aussi sur les pratiques journalistiques et les goûts du public médiatique avec l’importance croissante des correspondants de guerre dans la médiatisation de la guerre et l’exigence d’une couverture sensationnelle, directe et omnisciente des événements. Elle explore également la place des Balkaniques, des Balkans et de l’histoire de cet espace dans l’imaginaire français de la Belle Époque et l’invitation des guerres balkaniques dans la vie politique, économique et socioculturelle française, à la veille de la Grande Guerre. Enfin, elle s’interroge sur le rôle des propagandes des belligérants dans la transformation de la presse en un champ de batailles médiatiques et représentationnelles, entre les acteurs directement impliqués dans le conflit et les observateurs extérieurs, s’exprimant dans l’espace médiatique français, avec comme enjeu majeur, la définition d’une entité politique et axiologique européenne.

  • Titre traduit

    Balkan Wars : views in French Media


  • Résumé

    This study outlines the competitive narratives of the 1912-1913 Balkan wars inside the French media landscape (national liberation/unification wars, new crusade, just war, versus illegitimate conquest war, new colonialist expedition, pacifist settlement versus militarist rhetoric, nationalist approaches versus federalist proposals). It is also a schematization essay of the different factors-parameters and their interactions, (personal affinities, ideological orientations, economical interests, geopolitical considerations, media coverage, representation of the Self and the Other, the Here and Elsewhere, the Past, the Present and the Future) intervening in one’s conflict perception on behalf of a phenomenally external society to its unfolding. It also informs us about journalistic practices and the media’s public tastes stretching the rising importance of war reporters and the demand for a sensational, direct and omniscient news coverage. It also explores the place of Balkan people, Balkans’ history and geography, in the imagination of French Belle Époque, as well as the way Balkan wars had been invited within French political, economical and socio-cultural life at the eve of the Great War. Finally, it questions the role of belligerents’ propagandas in the newspapers’ transformation at a media and representational battlefield between the actors directly concerned by the conflict and the external observers expressing themselves in French media, having as major stake the definition of a political and axiological European entity.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2017 par L'Harmattan à Paris

Marianne face aux Balkans en feu : perceptions françaises de la question d'Orient à la veille de la Grande Guerre

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris). Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.