Inside job ? : how cultural outsiders write, translate, and read cross-cultural crime fiction

par Ellen Angharad Carter

Thèse de doctorat en Sciences du littérairePhilosophy

Sous la direction de Deborah Walker-Morrison et de Jean-Marie Schaeffer.

Soutenue en 2014

à Paris, EHESS en cotutelle avec l'University of Auckland .

Le jury était composé de Gisèle Sapiro, Claire Gorrara.

Les rapporteurs étaient John Pier, John West-Sooby.

  • Titre traduit

    = Coup monté de l’intérieur ? : comment les outsiders culturels écrivent, traduisent, et lisent les polars interculturels


  • Résumé

    Cette thèse combine l’approche des études cognitives et culturelles ainsi que de la traductologie afin d’examiner l’écriture, l’édition, la traduction et la réception internationale des romans policiers interculturels, en prenant comme modèle deux romans qui se déroulent en Nouvelle-Zélande par le romancier français Caryl Férey, Haka (1998) et Utu (2004). Nous situons d’abord Férey par rapport aux polars français du pacifique sud et aux polars néo-zélandais, et nous montrons que ses livres en diffèrent de façon significative, surtout à cause de son choix d’écrire de l’intérieur de la Nouvelle-Zélande et de la culture maorie. Dans une étude de cas qualitative fondée sur des interviews, nous situons Férey vis-à-vis de ses éditeurs et de ses lecteurs et nous identifions des thèmes récurrents dans son écriture avant d’identifier et d’analyser son emprunt à d'autres textes. Puis, au moyen d’une analyse de la traduction américaine d’Utu (2011), nous soutenons que certains choix culturels ont pour effet d’aliéner les lecteurs néo-zélandais, tandis que les choix linguistiques suggèrent que ceux qui lisent le texte en anglais ont moins l’opportunité de se sentir proche du texte sur les plans intellectuel et émotionnel. Mon analyse de la réception de ces œuvres, la première étude empirique longitudinale et interculturelle de l’influence d’un roman entier sur les opinions (culturelles) des lecteurs, montre que l’information fictionnelle est absorbée par les lecteurs et se mêle aux opinions et aux croyances portant sur une culture. Nous explorons des théories littéraires cognitives afin d’éclairer à la fois l’écriture et la lecture de la fiction interculturelle et du polar.


  • Résumé

    My research combines cognitive, cultural and translation studies approaches to examine the writing, publishing, translation, and international reception of cross-cultural crime fiction, taking as exemplars two novels set in New Zealand by french crime writer Caryl Férey: Haka (1998) and Utu (2004). I first situate Férey against corpus norms of South Pacific french crime fiction and of New Zealand crime fiction and show that he differs in significant ways, not least in his choice to write from within New Zealand and Māori culture. In an interview-based qualitative case study situating Férey alongside his publishers and his readers, I identify recurring themes in his writing before identifying and analysing his borrowing from other texts. In analysing the american english translation of Utu (2011), I then argue that cultural choices alienate New Zealand readers, while linguistic choices mean readers in english have less opportunity to connect intellectually and emotionally with the text. My reader reception study, which is the first empirical, longitudinal, cross-cultural, novel-length reception study of the influence of a text on readers’ (cultural) opinions, shows with statistical significance that fictional information is absorbed into factual beliefs and opinions about a culture. I use approaches from cognitive literary studies to illuminate both the writing and reading of cross-cultural and crime fiction.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (371 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.347-371. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2014-134
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.