¿ Una sociedad ambiental ? : historia de los conflictos ambientales bajo la dictadura franquista en Aragón (1939-1979)

par Pablo Corral Broto

Thèse de doctorat en HistoireHistoire

Le président du jury était Isabelle Renaudet.

Le jury était composé de Bernard Vincent.

Les rapporteurs étaient Jean-Paul Métailié, Vicente Pinilla Navarro.

  • Titre traduit

    Une société environnementaliste ? : histoire des conflits environnementaux sous la dictature franquiste en Aragon, (1939-1979)


  • Résumé

    Cette thèse analyse comment les conflits environnementaux survenus pendant la dictature franquiste en Aragon (1939-1979) sont devenus un élément de transformation sociale et politique contre le régime. En combinant les sources locales, régionales et nationales on découvre comment les plaintes contre la pollution industrielle des années 1950 obligèrent le régime à réglementer les activités industrielles et les experts à examiner les dommages. Les grands barrages hydrauliques et la faible réglementation des années soixante provoquèrent la radicalisation de certains conflits. Au début des années 1970, le régime fut confronté au mécontentement des pouvoirs locaux et à une opinion publique de plus en plus critique envers les projets de transformation de l'environnement. Le détournement de l'Èbre et les grands barrages des Pyrénées, l'installation de centrales nucléaires et la pollution industrielle suscitèrent tout particulièrement le mécontentement. De 1972 aux élections municipales libres de 1979, l'opposition antifranquiste, les personnes victimes de dommage, les nouveaux intellectuels et les groupes environnementalistes mobilisèrent la société rurale et urbaine contre l'« injuste répartition des sacrifices écologiques », en introduisant le « droit à l'environnement » dans l'agenda de démocratisation. Dès lors, l'État se vit contraint de canaliser cette opinion publique environnementaliste qui émergeait, et à soutenir les industriels dans leur défense. Le fait que ces revendications avaient été reléguées derrière la question des libertés politiques et syndicales devint visible lors des élections libres de 1977, et provoqua l'apparition de l'écologie politique en Espagne.


  • Résumé

    This dissertation examines how environmental conflicts, during Franco's dictatorship in Aragon (1939-1979), became a component of social and political struggle against the regime. By combining local, regional and national data sources, we discovered how legal protests against industrial pollution from the early 1950s forced the regime to regulate industrial activities and expertise. Large dam projects and weak regulation during the 1960s transformed certain conflicts into radical social movements. In the early 1970s, the regime had to face discontented local authorities and an increasingly critical public opinion regarding environmental projects. The most problematic environmental projects included the first Ebro River Transfer, the large Pyrénées dams, the nuclear power plant settlements and industrial pollution. Since 1972 to free municipal elections in 1979, the anti-Franco opposition, every part of neighbourhoods affected, the new intellectuals and the new environmentalist associations joint subversive and legal actions to defend environmental quality. They mobilized urban and rural society against an "unfair distribution of environmental sacrifice", introducing "the right to the environment" within the democratization agenda. Since then, the State had to create new methods of control in order to respond to the emerging discontent regarding environment issues, while also catering to the special interests of the industrial manufacturers and lobbyists. Subrogation or subordination of these environmental claims, regarding national political parties and trade unions, emerged after the parliamentary elections of 1977 and generated the political ecology in Spain.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (525, 58 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.477-513. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Cité internationale universitaire. Colegio de Espana. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : CE M.415q
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2014-61
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.