Toison d'or et sa plume : la chronique de Jean Lefèvre de Saint-Rémy

par Alexandre Grosjean

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean Devaux.

Le président du jury était Alain Marchandisse.

Le jury était composé de Jean Devaux, Philippe Contamine, Elodie Lecuppre-Desjardin, Bertrand Schnerb.

Les rapporteurs étaient Alain Marchandisse, Eric Bousmar.


  • Résumé

    Ce que nous appelons la Chronique (1408-1436) de Jean Lefèvre de Saint-Rémy (v.1396-1468) est une des sources les plus utilisées pour cerner l'histoire des Ducs de Bourgogne de la dynastie Valois, particulièrement les principats de Jean sans Peur et de Philippe le Bon. L'oeuvre historiographique décrit la guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons de 1408 à 1435, en plus de quelques relations originales concernant la campagne d'Azincourt de 1415 vue du côté des Anglais ou encore les fêtes relatives aux noces de Philippe de Bourgogne et d'Isabelle de Portugal à Bruges, en janvier 1430. C'est en tant que roi d'armes de la Toison d'or que Jean Lefèvre a élaboré son oeuvre, prenant sa documentation depuis la copie de plusieurs sources narratives dont la plus importante est celle d'Enguerrant de Monstrelet mais également à partir de son témoignage oculaire, de ses enquêtes auprès de l'aristocratie bourguignonne ou encore des échanges avec les différents historiens contemporains évoluant au sein de la cour ducale. Le milieu bourguignon a influencé très largement cet auteur, celui-ci prenant comme type d'écriture celui des "Mémoires" composés par différents laïcs de son entourage. L'objectif de ses écrits historiques, traitant de manière clairement partiale les événements guerriers ou mondains, se situe dans la tradition encomiastique vis-à-vis du pouvoir à qui il doit ses missions, ses revenus et sa situation. En ce sens, nous retrouvons là une similitude avec les autres hérauts auteurs d'oeuvres historiques de la fin du Moyen Age, dont la sauvegarde de la fama et des revendications du maître reste la principale cause d'écriture.

  • Titre traduit

    Golden Fleece and its feather : the chronicle of Jean Lefèvre de Saint-Rémy


  • Résumé

    The Chronicle (1408-1436) of Jean Lefèvre of Saint-Rémy (v.1396-1468) is one of sources the most used to understand the history of the Dukes of Burgundy from the dynasty Valois, particularly Princedom of John the Fearless and of Philip The Good. The historiographical work describes the civil war between Armagnac and Burgundians from 1408 until 1435, besides some original relations concerning the campaign of Azincourt of 1415 or the wedding of Philippe de Bourgogne and Isabelle of Portugal in Bruges, in January 1430. Jean Lefèvre developed his work as "Toison d'or" King of Arms (Golden Fleece chilvaric order's herald), taking his documentation from the copy of several narrative books, the most important of which are the one of Enguerrand of Monstrelet, but also from its eye testimony, from its inquiries with the Burgundians aristocracy or exchanges with the various contemporary historians evolving within the ducal courtyard. The Burgundian court influenced very widely this author, this one fascinating as type of writing that of the Reports consisted by various laymen of its circle of acquaintances. The objective of its historic papers, handling in a clearly partial way the warlike or worldly events, it situated in the encomiastic tradition towards the power to whom he owes his missions. We find a similarity with the other heralds authors of historic works of the end of the Middle Ages there, among which the protection of the fama of the Prince, which stays the main cause of writing.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université du Littoral-Côte d'Opale (Dunkerque, Nord). SCD.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.